FAITES UN DON A OCHA RCA
International

Etats Unis : Quand les mercenaires russes en Centrafrique effraient les américains

Français | English

[su_heading size=”16″]Il n’y a pas que les français qui redoutent la présence russe en Afrique…[/su_heading]

Ling YUN XUWAN

WASHINGTON [LNC] – Les “rois du monde” craignant pour leur hégémonie planétaire, voient d’un très mauvais oeil la présence de plus en plus croissante des russes sur le continent africain. A tel point qu’il y a quelques jours, le Comité des forces armées du Sénat des États-Unis (une commission permanente du Congrès), auditionnait le général Thomas Waldhauser, le commandant du Commandement des forces américaines en Afrique.

[su_dropcap]P[/su_dropcap]our “l’étoilé”, « la présence croissante des russes dans de nombreux pays africains était une importante préoccupation.» Précisant que : « En République centrafricaine, la Russie avait consolidé son influence grâce à une collaboration militaire élargie, y compris par des livraisons d’armes, […] et qu’en échange, elle obtenait de larges facilités pour l’accès aux marchés et aux droits miniers dans le pays. » 

175 MERCENAIRES DU GROUPE WAGNER EN RCA

Waldhauser d’ajouter également que «Les Etats Unis ont des raisons de croire qu’il y aurait en Centrafrique, 175 mercenaires russes en charge de la “formation” des militaires centrafricains.» Ce.s hommes appartiendraient à la compagnie privée russe “WAGNER”.

Pour le général,  il est à craindre que leur présence ne s’étende à d’autres pays africains.

Et d’exprimer sa grande inquiétude d’éventuels coups de canif dans l’hégémonie planétaire américaine :

« Tous ces acteurs comme les russes opérant en Centrafrique, mettent à mal la sécurité, et vont à l’encontre des intérêts américains ».

Reconnaissant donc en passant qu’il se fichait comme d’une guigne de la situation de la République Centrafricaine : “AMERICA FIRST !”

LES MERCENAIRES DE WAGNER SONT BIEN EN AFRIQUE

Selon des reportages de nombreux média russes en octobre 2018, il y a bien 175 instructeurs militaires russes en Centrafrique pour former l’armée locale, plus une soixantaine d’autres en cours d’arrivée. Mais prudents, ces media ne spécifiaient pas à quelle organisation ces instructeurs appartenaient.

 Mais en Janvier dernier, le “TIMES” de rapporter que des mercenaires du groupe Wagner, signalés en RCA, seraient également actifs au Soudan, en appui de son autocrate de président. Lequel faisant face actuellement aux plus grandes manifestations de son règne de 30 ans.

Des affirmations que Maria ZAKHAROVA, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères de balayer du revers de la main. Même si admettant bien que des « membres d’entreprises de sécurité privées russes » étaient actifs au Soudan, mais qu’ils n’avaient aucun lien avec le gouvernement russe.

VERS UNE RESUCÉE DE LA GUERRE FROIDE ?

L’intérêt des américains se réveille soudainement pour la région des grands lacs, dont ils se fichaient complètement jusque là, par peur que le cas explosif du Centrafrique ne fasse “effet domino” négativement sur les autres pays de la sous région. Ce qui satisferait amplement les ambitions africaines des russes.

Pour les américains, la première offensive anti-russe en Afrique, et très spécifiquement en RCA risquerait d’être financière.

TRUMP régulièrement de menacer de cesser le financement de la MINUSCA. Citons-le : “ce machin coûteux, ne servant à rien”. Toucher le porte monnaie, une première pression pour ramener dans les rangs ces pays pensant que l’herbe serait bien plus verte chez les russes.

Le dossier centrafricain est pour le moment laissé aux français, pour qu’ils usent de tous les moyens pour faire plier TOUADERA et son gouvernement “Neg’ marrons” (Les marrons aux Antilles étaient les esclaves qui avaient fui la domination de leurs maîtres en se révoltant).

En attendant des options plus brutales, si l’intimidation et les pressions financières ne fonctionnaient pas.

© Février 2019 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.

Imagine your best photo ever
To Top