FAITES UN DON A OCHA RCA
Edito

Centrafrique : Liberté de la Presse, le grand retour des miasmes morbides de la « Bozizie »

Français | English

Les autocrates s’aiment beaucoup. Ils adorent ne voir qu’eux-mêmes dans le miroir

Aline M’PANGBA-YAMARA

PARIS [LNC] – La toile de la censure serait-elle en train de s’étendre sur le petit milieu de la presse centrafricaine, à en lire des échos venus du RJDH et de Radio Ndeke Luka ?

L’exercice de la démocratie, une nouveauté en RCA, concrètement, signifiant le droit libre d’émettre des opinions contradictoires, de la critique et de l’analyse pas nécessairement « couchée » dans le sens du vent; toujours pas intégrée dans la mentalité centrafricaine. Et encore moins dans celle des dirigeants du moment.

« Habituellement » et « normalement » la Presse ne doit relater que..ce qui plaît et satisfait le pouvoir en place.

Une « saine » pratique en usage depuis « l’après Bokassa » – sous lui, la question ne se posait même pas – de Dacko à Bozizé.

Mais manifestement, prolongation du « jeu » au poulain de Boz, un certain «très grand Professeur de Mathématiques » Faustin Archange TOUADERA.

Au niveau de la LIBERTE DE PRESSE dans le monde, la RCA est classée 113ème sur 180, une situation qui a empiré ces deux dernières années

MENACES INTIMIDATIONS ET CENSURES

Du Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) nous est parvenu le nauséabond bruit de menaces envers certains de leurs journalistes un peu trop inquisiteurs, de la part des instances du pouvoir.

Tout récemment, c’est la pourtant très très neutre Radio Ndeke Luka, ne se commettant jamais dans des analyses contradictoires, d’en faire les frais.

Dans un communiqué, elle vient d’annoncer que le pouvoir de TOUADERA lui interdit désormais toute couverture médiatique des activités de la présidence de la République.

Il est vrai que tout le monde n’est pas Radio Centrafrique, dite « La radio de la colline de Touadera », qui comme le déclarait sans crainte Mathieu SARANDJI, « doit être la radio du pouvoir ».

LES MISSI DOMINICI

De ne point s’arrêter en si bon chemin. Comme s’il n’avait que cela à faire, le « pouvoir » a mis en place au Palais, une cellule « d’enfumage » de l’information et d’intimidation des, citons un certain sous ministre très présent sur les réseaux sociaux, « des fouilles merde ».

Sur les réseaux sociaux, des “individus” sont missionnés pour démolir systématiquement tout ce qui ne va pas dans le sens de la propagande présidentielle. Selon le niveau intellectuel de l’avatar, cela est plus ou moins bien étayé. Et les armes sont nombreuses à cette fin : Le ridicule, l’insulte, la culpabilisation; et l’argument suprême le PATRIOTISME, devant masquer toutes les médiocrités dans le pays.

A cela s’y ajoutent blogs et media, bien évidemment correctement téléguidés à coups de FCFA à cet effet. Si aux USA il y a FOX NEWS pour la propagande et le caniveau, en RCA, il y a LE POTENTIEL à la proue de la presse couchée. Le menu fretin comme les blogs  Kangbi-ndara et autres suivent derrière au niveau de la servilité et du griotisme.

© Janvier 2019 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.

Imagine your best photo ever
To Top