FAITES UN DON A OCHA RCA
Société

Centrafrique/Basse-Kotto : les victimes des antibalaka arrivent dépourvues à Bangui

[Radio Ndeke Luka ] – Elles sont une vingtaine de femmes et d’enfants à fuir les violences sexuelles au village de Mbingora à 141 km de Kembé (Basse-Kotto), pour arriver à Bangui le 8 janvier. Ces survivantes témoignent sur des vécus atroces, après 6 mois de captivité dans les mains des Anti-Balaka.

Prises en charge par une association des femmes victimes de violences sexuelles, elles parlent d’un calvaire.

” Nous avons été prises en otage, j’avais mon enfant de 15 ans. Il était en classe de 3ème. Ils l’ont tué et m’ont demandée de leur préparer sa chair. Ce que j’ai fait !  Le plus horrible, ils lui ont coupé les bras pour leur servir de chicotte” a témoigné une victime les larmes aux yeux.

Arrivée à Bangui, une aide psychosociale s’organise. “Ils nous considéraient comme des esclaves sexuelles et ont abusées de nous” a déclaré une survivante”.

Euphrasie Yandoka, présidente de L’Association Nationale d’Appui aux Femmes et Jeunes Filles victimes de violences (ANAF), plaide pour une meilleure prise en charge de ces victimes : “Nous accompagnons les victimes pour l’instant et nous plaidons pour que le gouvernement puisse prêter main forte aux survivantes de ces régions affectées.”

Aujourd’hui, ces victimes souhaitent que justice leur soit rendue, pour apaiser leurs souffrances et leur rendre leur dignité bafouée.

Version réécrite par LNC

Imagine your best photo ever
To Top