FAITES UN DON A OCHA RCA
Opinion

OPINION/Lettre Ouverte au Président de la République Centrafricaine

Par Pacome Bangake Didiny

Excellence, monsieur le président de la république, face aux crimes aux exactions et aux pillages de ces derniers temps; qu’il me soit permis de vous dire ceci :

On ne maintient pas un ministre en place, fut-il parent lorsqu’il y’a un échec patent et visible par tout le pays.

Église Catholique de Fatima
Eglise Catholique de Castors
Status quo au Km5.

Rien que dans la petite Capitale, ces ministres en charge de la sécurité des citoyens sont incapable d’apporter une solution idoine.
On se demande même si le président par son silence, ne cautionne pas cette nature des choses.

Récemment, les gens soulignaient la proximité ambiguë de ce ministre de l’intérieur avec l’hexagone, il suffit de voir ces multi-rencontres de tête à tête avec l’autre diplomate pour s’en convaincre de ce laisser aller et de ce laisser faire.

Comment imaginer ne prendre aucun dispositif pour protéger les lieux de cultes, sachant que pendant les fêtes ces voyous-criminels n’hésitent jamais de s’en prendre aux croyants de tout bords. C’était pendant la fête que les fidèles de Fatima furent massacrés avec le curé.

Faut-il encore combien de drames, combien de morts pour enfin se réveiller ? Un homme d’état est celui qui sait mettre à la porte ceux qui ne donnent pas de résultats. On ne devient pas président pour être complaisant avec les gens, fussent ils parents, copains où amis.
On se demande, s’il y’a même un président à la tête de ce pays, car ce sont les ministres qui finissent par partir d’eux même, aucune sanction ne tombe fasse à des faits divers moralement condamnables. Que dire d’autre ?
Nos soutiens, en l’occurrence mon soutien ne doit pas nous transformer en complices de cette situation.

On ne peut diriger un pays en dormant ou en faisant fit de comprendre.

On appelle cela complicité de crime ou non assistance aux peuples en détresse, car la liste des drames n’a cessé de s’allonger.

Que Dieu sauve mes concitoyens dans cette tragédie et vous vienne en aide.

Pacome Bangake Didiny
Citoyen du monde
Centrafricain de l’étranger.

Imagine your best photo ever
To Top