FAITES UN DON A OCHA RCA
Société

Centrafrique : La compagnie des eaux SODECA sert-elle vraiment à quelque chose ?

Français | English

C’est un marronnier, le cinquième article sur le même sujet : La nullité de la SODECA

Fanny MINAO-N’DIAYE 

BANGUI [LNC] – Comme chaque année à la même époque, toujours et encore les mêmes articles pour dénoncer les incuries de la SODECA : Ces titres du passé de LNC sur le sujet illustrent : “SOCIETE/De l’eau courante en Centrafrique, pas pour demain”, “Bangui, le business de l’eau, à quoi sert la SODECA ?”, “Centrafrique : Plus nulle que la SODECA, tu meurs !”“La SODECA touche le fond du puits !”.

Les mêmes dires, les mêmes constats, les mêmes observations. Il n’y a pas d’eau potable dans la capitale centrafricaine. Et depuis plusieurs années, la compagnie d’état en charge de la chose, la SODECA, (La Société de Distribution d’Eau en Centrafrique créée en 1991) s’en fiche comme de l’an 40.

LA QUETE DE L’EAU, LE PARCOURS DU COMBATTANT

Scène vue au quartier Gobongo, même qui se répète un peu partout dans Bangui, des files de personnes en pleine nuit, flanquées de bidons colorés, en attente de la manne de l’eau du puits devant eux. Et c’est par centaines qu’on les dénombre, ces désespérés, obligés de faire des gymkhanas pour simplement de l’eau potable.

Sans accès à l’eau du robinet, pas de possibilité de collecter l’eau de pluie, il reste alors les puits. Mais ils sont privés. Aussi, il faut chaque soir aux environs de 23h, négocier avec les propriétaires, voire payer une dîme pour “‘l’entetien”. Pour ensuite prendre la file et attendre parfois jusqu’à 5 heures du matin.

Tout cela, déjà raconté il y a trois ans, il y a deux ans, et encore l’année dernière…. Sans qu’aucune évolution de la situation ne perle.

Côté SODECA, on reconnaît bien qu’il y a de “sérieux problèmes”, mais sans faire plus montre d’une amorce de solution afin de soulager les ménages.

 © Décembre 2018 – LAMINE MEDIA
.
Imagine your best photo ever
To Top