FAITES UN DON A OCHA RCA
International

Russie : Moscou nie les allégations faisant état d’une “armée de mercenaires” en Centrafrique

MOSCOU (Sputnik) – Andrei Kemarsky, le directeur du département Afrique au ministère des Affaires étrangères de la Russie a déclaré à Spoutnik que, les rumeurs sur la présence présumée de nombreux mercenaires Russes en République centrafricaine seraient complètement spéculatives.

Traduction pour LNC par Karen-Ann SULLIVAN

“On peut appeler ça des spéculations diffusées activement contre notre pays”, a déclaré le diplomate dans un entretien.

Selon ce responsable, il y a effectivement des experts russes chargés de renforcer les capacités militaires de la RCA, et aussi de protéger la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays.

LIRE AUSSI (En Anglais) : Moscou nie les spéculations selon lesquelles les rebelles lui ont lancé un Ultimatum pour retirer ses conseillers militaires de la RCA

Les pays occidentaux empêchent le gouvernement centrafricain de reprendre le contrôle du pays, en bloquant au Conseil de sécurité de l’ONU les livraisons du deuxième lot d’armes russes à ce pays, ajoute Andrei Kemarsky.

“Un exemple très parlant est cette histoire du comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU, qui examinait la question de l’envoi du second lot d’armes russes à la RCA. Un accord avait pourtant été conclu sur la nécessité de renforcer le secteur de la sécurité nationale de la RCA. Mais, le comité de déclarer que le Centrafrique n’avait pas les conditions adéquates pour stocker [ces armes] “.

Résultat de recherche d'images pour "ANDREI KEMARSKY"Mais bizarrement, pour la livraison des 1.400 fusils français, des installations de stockage ont été trouvées “soudainement”  chez des trafiquants, précise encore le diplomate.

“Uniquement guidés par leurs considérations égoïstes, les pays occidentaux entravent le rétablissement des structures de forces de combat du Centrafrique, et le retour de l’autorité légitime de l’état”,  conclut Kemarsky.

“Et Il n’y a pas de négociations en cours sur la création de bases militaires russes dans des pays africains”, ajoute encore Kemarsky.

“Des armées de nombreux pays africains ont été créées conformément aux normes soviétiques, et équipées d’armes russes. Elles sont naturellement intéressées par le maintien de cette coopération“, explique le diplomate.

La République centrafricaine est déstabilisée depuis 2012 par un violent conflit entre les milices Anti-Balaka, les factions de la Séléka et le gouvernement.

Depuis 2014, le pays est divisé en trois groupes. Fin août, la Séléka et les milices anti-Balaka ont signé une déclaration d’accord à l’issue d’une réunion de paix organisée par la Russie dans la capitale soudanaise, Khartoum.

Source : Sputnik

Imagine your best photo ever
To Top