FAITES UN DON A OCHA RCA
Justice

Centrafrique : Les lourdes condamnations continuent de pleuvoir sur les “petits bras” Anti-Balaka

Crédit photo : ACAP

Français | English

Condamner d’ex soldats FACA, nettoiera-t’il enfin l’armée de la peste Anti-Balaka ?

Albert Mahamat FALL 

BANGUI [LNC] – Le citoyen qui va passer vingt ans sur la paille humide de NGARAGBA se nomme Urbain Samy, “Bawa” pour les intimes, et ancien sergent des forces armées centrafricaines. L’oiseau dirigeait à Bangui la faction Anti-Balaka du 8ème arrondissement – quartier de Damala. Fin série Mercredi, il en a pris pour  20 ans de travaux forcés, pour des broutilles comme assassinat, association de malfaiteurs, ou vol à main armée.

Il avait été arrêté  en mars 2016, pour complicité dans l’assassinat d‘Issa Ndanga, son aide camp, et de Constant Feidangaré, un ex caporal de l’armée de l’air centrafricaine, suite à une brouille sur le partage du butin d’un vol.

Pamphile Oradimon, le président de la Cour, après à peine une heure de délibération, d’égrener la sentence : “La Cour déclare Urbain Samy alias Bawa, coupable de complicité d’assassinat sur les personnes de Constant Féïdangaré et d’Issa Danga. Le déclare coupable de vol à main armée, d’association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes et de munitions de guerre. Lui accorde les circonstances atténuantes. En répression, condamne Urbain Samy à 20 ans de travaux forcés”.

Malgré tout pas satisfaite, la défense représentée par Me Giraud Paterne Nélo Tangaentend se pourvoir en appel.

© Décembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top