FAITES UN DON A OCHA RCA
Afrique

Tchad : Baba Laddé, 8 ans d’arrêt obligatoire à la case prison

Français | English

Affaire BABA LADDE, ou le tri sélectif de la MINUSCA

LingYun XU WAN

N’DJAMENA [LNC] – Abdelkader Baba Laddé arrêté en décembre 2014 par les Casques bleus de la Minusca en Centrafrique, puis dans la foulée extradé vers le Tchad en janvier 2015, vient d’être condamné Jeudi à 8 ans de prison ferme par la Cour criminelle à N’Djamena.

Les motifs de sa condamnation :« détention illégale d’armes », « association de malfaiteurs », « incendie volontaire » et encore « viol ».

Fin de parcours d’un rebelle

Celui qu’en langue peule on nomme « le père de la brousse » va devoir faire un arrêt forcé de 8 ans dans les geôles lugubres du Tchad. Du Darfour en 1998 à la RCA en 2014, il aura eu un parcours très agité.

En Centrafrique, il sera l’allié du dorénavant tristement célèbre ALI DARASSA de l’UPC.

Mais sa mauvaise idée aura été en février 2012, de se mettre dans la tête de vouloir renverser les pouvoirs en RCA et au TCHAD.

Est-ce pour cela que la MINUSCA choisit de l’arrêter lui et non ALI DARASSA le bourreau des civils centrafricains ? Un poids deux mesures très difficile à comprendre.

Comme le commente RFI : “Le rebelle est au cœur de trafics importants. En 2013, dans ce parcours étonnant, il revient au Tchad, promu conseiller du Premier ministre. Il devient même un des préfets influents du sud du Tchad. Mais le préfet devient encombrant. Se sachant menacé, le « père de la brousse » se réfugie en Centrafrique. C’est seulement en 2014 qu’il est arrêté par les casques bleus et remis à la justice tchadienne. Baba Laddé n’aura pas l’occasion de livrer ses secrets.”

© Décembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top