FAITES UN DON A OCHA RCA
Région

REGION/OUHAM-PENDE/Bocaranga : Face à la menace des “3R”, les FACA renoncent à y aller

Français | English

Ils n’auront fait que passer. La reconquête des zones incontrôlées a du plomb dans l’aile

Eve MALONGA

BOCARANGA [LNC] – Une cinquantaine d’hommes des FACA, venus de Paoua devait se déployer à Bocaranga. Mais les miliciens d’Abbas Sidiki (3R) n’ont pas vu les choses de la même manière, en contraignant ces soldats à faire demi tour illico.

Et pour bien se faire comprendre, les hommes de Sidiki ont bloqué avec 5 Pick-ups remplis de miliciens lourdement armés l’entrée de Bocaranga (à 5km) sur l’axe menant à Mbaïboum.  4 autres Pick-ups en couverture contrôlaient eux la route menant à Bouar.

C’EST QUI QUI COMMANDE ?

 Côté “3R” :«On ne veut pas des FACA dans le secteur. Sinon c’est une déclaration de guerre qui nous est faite… ».

Martin Ziguélé, le député de Bocaranga 3 s’indigne : « Nous avons appris que Sidiki a exigé que si les FACA doivent venir à Bocaranga, il faut qu’il donne son autorisation. Si l’Etat centrafricain doit demander à Sidiki une autorisation pour déployer les FACA, est-ce qu’il est une autorité légitime ? C’est inacceptable ! »

Il faut savoir que depuis près d’une année, suite à la signature d’un pacte de non-agression à Koui (Ouham pendé) entre les “3R” les Anti-Balaka de la zone, ces groupes armés se sont partagé le contrôle du territoire.

Bien évidemment, voir des FACA venir troubler leurs petites affaires, pas du meilleur aloi.

Un exemple clair du fait qu’en dehors de la “République de Bangui” le pouvoir en place  ne contrôle pas grand chose dans le pays.

© Décembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top