FAITES UN DON A OCHA RCA
Opinion

OPINION/Ne s’en prendre qu’à la MINUSCA, c’est déresponsabiliser les centrafricains.

Par Souleymane Idriss N’DIAYE

Le procès systématique à charge récemment fait contre la MINUSCA, émanant de tous bords en Centrafrique, et même des plus hautes autorités du pays, à force de n’être qu’unidirectionnel, finit par être suspect. Des volets entiers des explications peu faciles fournies par le chef de la MINUSCA, Parfait ONYANGA-ANYANGA, dans ses réponses aux questions de la journalistes de “Libération” ont été occultés. Et pourtant tous les éclaircissements étaient là.

La MINUSCA ne peut pas se substituer au pouvoir centrafricain dans l’accomplissement de ses devoirs régaliens. Idem pour les ONGs que le pays collectionne depuis des décennies.
Et au jeu des collections, tous les acronymes onusiens ont été inventé en RCA : Misab, Minurca, Bonuca, Fomuc, Micopax etc… jusqu’à la MINUSCA aujourd’hui.

LIRE AUSSI : La Centrafrique, championne du monde des missions de l’ONU

Des milliards de $ ont été engloutis en Centrafrique. Pour quel résultat ? Les choses ne faisant que s’empirer.

Le provisoire, par définition, n’a pas vocation à durer. Ni l’aide en urgence à se pérenniser. Mais en Centrafrique, la mendicité est devenue système, et attendre tout des autres, et gratuitement, sans rien faire, un mode de gouvernance.
Quel dignité peut donc avoir le chef de l’état centrafricain, passant son temps à inaugurer des ouvrages mis en place par des donateurs ? Et même de s’en réjouir et de politiquement en faire la récupération pour la propagande ?

Quel beau métier que de n’être que l’inaugurateur des chrysanthèmes ?

C’est de l’infantilisme……

Les approches à courte vue, ne mordant que les mains venant aider ce pays complètement explosé, sans considérer l’immobilisme voire l’inconscience des dites autorités nationales, biaisent totalement la réelle compréhension des réalités.
L’on ne peut sauver quelqu’un qui ne fait rien pour se sauver lui-même.
Il n’est pas là question de dire que ce qui a été fait, et qui se fait encore l’a été, ou l’est parfaitement. Mais cela ne disculpe nullement les autorités du pays de leurs responsabilités.

La pauvreté a bon dos.
L’est-elle pour gaspiller des millions de F CFA en inutilités pour la parade et la glorification du Seigneur du moment ?

Que n’a-ton pas inventé dans ce pays en moins de deux ans en coupe de ceci, cérémonie de cela en l’honneur de Faustin TOUADERA, imprudemment vendu aux centrafricains comme le président des pauvres ? On se croirait en Corée du Nord.

Le premier ministre est-il bien sérieux dans ses frondes sans filtre contre la MINUSCA tout en se défaussant de ses propres responsabilités ?

 Si ce fut, que tous démissionnent et laissent la MINUSCA gérer le pays. Ainsi, seraient-ils plus crédibles dans la critique facile. Et les choses seraient plus claires. 

L’artificialité des discours du pouvoir en place sont sans impact sur le prisme des violences internes. Et pire, cela ne fait qu’amplifier les fractures entre le palais à Bangui et les provinces.

Qui de réfléchi est vraiment dupe des ces basses manœuvres puériles de déresponsabilisation de soi, et de stigmatisation “du BOUC EMISSAIRE IDEAL” ?

DESHABILLER MOUSSA POUR HABILLER ABDERAMAN

Mais les arguments de Parfait ONYANGA-ANYANGA, sur les points de l’inefficacité de la MINUSCA ne tiennent pas non plus complètement.
Territoire immense, et donc obligation d’émietter les hommes dans le pays. Ce qui revient à leur faire faire du gardiennage passif, et non de véritables opérations de protection des civils, pour cause de faiblesse du nombre.
Mais ça, il le savait, pourquoi faire semblant de le découvrir, et de persister dans ce qui ne fonctionne pas ?

Au combat homme-homme, la MINUSCA sera toujours perdante contre les bandes armées. Pourquoi alors persister dans un système perdant-perdant ?

Avec des milices armées si bien ancrées dans le pays et intouchables, il n’y aura jamais de paix, tant qu’elles ne seront pas militairement délogées.

Le moindre imbécile peut comprendre cela tout de même.
N’envisager une solution que dans le PLUS D’HOMMES ENCORE, c’est un pis aller, une totale illusion.
Un peu comme au IXXème siècle, lorsque les urbanistes s’inquiétaient de la prolifération des crottes de chevaux sur les chaussées…… Jusqu’à ce que l’automobile arriva et annule le problème.
Métaphore pour expliquer qu’il serait temps de changer de logiciel et de se penser autrement.

Ou alors, c’est qu’il n’y a pas une véritable envie de faire cesser les violences dans ce pays.

S’entêter à vouloir trouver une porte dans un mur, n’augure rien de bon sur le niveau d’intelligence de celui qui s’y emploie.

Car aucune aide ne viendra des fantômes au pouvoir, plus préoccupés par leurs amusements à Bangui, qu’à réfléchir à des stratégies de sortie de crise.

“Kindergarden” ou l’immaturité politique et la déresponsabilisation morale.

Pourtant, les autorités du pays peuvent aider la MINUSCA en amont, mettant un accent sur la structure onusienne du système des assistants de liaison communautaires.
Ils sont là pour faire la liaison entre les communautés et les casques bleus.
Au moins, cela peut aider à anticiper certains conflits locaux par des remontées d’informations.

A quoi, pendant que l’on meurt par centaines en province s’occupent ces gens quand ils ne font pas des agapes ? A chercher des poux dans la tête de leurs adversaires. Et les terrasser est un triomphe bruyamment célébré.

Conclusion, étant des irresponsables par nature et par destination, et donc de manière atavique, obligatoirement, ce qui va mal, ce ne peut être que la faute des autres.
Parler des problèmes de son pays tel un observateur extérieur non impliqué, donne assez le sens de l’expression “non concerné”.

Après tout, quand ça ira vraiment mal pour eux, il y aura toujours la porte de sortie habituelle, comme ce sont tous des binationaux; la France la bonne mère patrie sera toujours là pour les accueillir en son sein.
Et tant pis pour les crevards des provinces n’ayant pas cette chance, on ne sait même pas qui ils sont de toutes les façons !

Imagine your best photo ever
To Top