FAITES UN DON A OCHA RCA
Afrique

Cameroun : Ces centrafricains qui s’y exilent en quête d’une meilleure vie.

Français | English

La crise centrafricaine crée l’aussi l’exil économique

Joseph DECALO

BELOKO [LNC] – Le phénomène de déplacement d’une certaine frange de la population centrafricaine, frontalière du Cameroun, qui traverse pour aller y trouver du travail n’est pas nouveau. Mais cela s’est accru depuis la crise dans le pays, et plus encore depuis deux années.

Les raisons de ces exils volontaires sont tout d’abord économique, mais également sécuritaire. Et affecte essentiellement les jeunes gens attirés par l’Est du Cameroun où existent de nombreux gisements miniers.

Comme l’explique Daniel Mbelle-Mbari, correspondant local de Radio Ndeke Luka : “Ils sont originaires de Bocaranga, de Koui, de Niam Yelewa et des alentours. Et c’est par milliers qu’ils convergent vers les chantiers camerounais de Yassa, Mbalé, Nanguilo, Oula, Mpawara, Fayamaya, Mengoubou, Kolomin et Mukade pour ne citer que ceux là.”

S’EXPOSER A DES RISQUES

Comme le rapporte toujours Mbelle-Mbari : “Leurs raisons avancées pour ces immigrations tiennent des récents conflits inter-communautaires du Nord-Ouest de la RCA qui les ont chassés. Tandis que pour d’autres, ce sont la misère et le chômage en Centrafrique.”

Néanmoins, des étrangers de moins en moins supportés par les indigènes, se plaignant d’eux pour des cas de vols, de consommation de drogues, de la prostitution, ou de la violence et la délinquance juvénile. Sans compter sur le fait que ces arrivants s’exposent à des sévices divers et aux risques d’infection au VIH SIDA

© Décembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top