FAITES UN DON A OCHA RCA
Actualités

Centrafrique : Quand Martin ZIGUELE se singularise

Français | English

Ca sent le sapin dans la dite “majorité présidentielle”

Firmine YABADA

BANGUI [LNC] – Appel au boycott de la célébration hier du 1er décembre. Une position très singulière du MLPC, qui, pour un soutien présidentiel, sentait le roussi, ou la chronique d’un divorce annoncé – pour autant qu’il y ait jamais eu mariage.

Quelques jours auparavant, le 27, sur Radio Ndeke Luka, dans l’émission “« Actualité et Nous »,  Martin ZIGUELE avait donné le ton déjà :

“[…] Nous avons soutenu un candidat indépendant ; maintenant il a un parti politique et le MLPC aussi est un parti politique. Donc il faut qu’on réaligne nos ententes respectives par rapport à ces faits nouveaux, c’est-à-dire la création d’un nouveau parti politique qui soutient le Président de la République. 

[…] ce sont des clauses classiques ; c’est-à-dire vous soutenez un candidat et lorsqu’il est élu, vous allez faire un programme commun du gouvernement ; vous allez vous consulter régulièrement chaque fois qu’il y’a des affaires graves dans le pays ; vous allez faire une gestion commune de l’affaire de l’Etat parce que nous  avons soutenu un projet c’est-à-dire soutenir un candidat donc pour mettre en œuvre le projet, nous devrons être sur le terrain avec ce candidat pour faire ce travail ; on doit harmoniser un certain nombre de choses pour la gestion commune. »

Manière de dire plus simplement les choses : “On ne va pas bêtement vous suivre comme le premier griot venu ou le moindre “chercher à manger”.

Et le 29 novembre, le communiqué du MLPC tombait : “Le Bureau Politique du MLPC demande à ses militants – tous issus de la République aujourd’hui meurtrie – de consacrer cette journée (1er décembre) au recueillement en mémoire des victimes et en signe de solidarité ainsi que de compassion avec leurs familles auxquelles nous adressons toutes nos sincères et respectueuses condoléances.” Une claire fin de non recevoir à l’empressement du gouvernement à célébrer coûte que coûte ces 60 ans.

Nouveau logiciel politique

Comme nous l’écrivions déjà précédemment, Martin Ziguélé n’a pas été dupe de l’offre politique ‘Faustin TOUADERA’ faite de propagande et de récupération des acquis des autres.

S’y plier, ce serait et s’y noyer, et surtout y perdre son âme.

L’heure est venue de quitter ce navire tanguant sur des eaux houleuses. Et se repenser politiquement autrement, et avec des partenaires  à l’avenir moins incertain.

© Décembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top