FAITES UN DON A OCHA RCA
National

Centrafrique : Les 60 ans du pays fêté sur fond de crise et de polémique

Français | English

La République de Bangui a eu ses flonflons, c’est l’essentiel

V.M

BANGUI [LNC] – En dépit des appels au boycott de cette célébration du 1er décembre émanant tous azimuts; et même de l’omnipotente église catholique (pour qui la crise fut une formidable opportunité pour se refaire la cerise) de Dieudonné Nzapalainga, la grande fête a tout de même eu lieu.

This slideshow requires JavaScript.

Un défilé long, trop même pour certains. Mais les fanfares ont fait du bruit pour donner une certaine ambiance se voulant festive. Sans doute pour masquer les bruits désagréables des cris des désespérés du pays.

Au moment ou il est plus que jamais dévasté.

Des centaines de morts jonchent le sol des provinces, oeuvre des intouchables bandes armées. 2 millions de personnes sont en situation de détresse absolue. La mort menace près de 1,5 enfants.

On s’amuse sur le dos de cadavres

Cette année on fait la fête, contrairement à 2013 ou la célébration du 1er décembre fut annulée, du fait de la grave crise sécuritaire.

Pour ce 55ème anniversaire avorté, Michel Djotodia plaçait la proclamation de la République Centrafricaine sous le signe de la méditation. « Je vous demande à tous de rester dans vos familles, vos quartiers et vos villages afin de célébrer chaleureusement et dans la méditation cette date qui nous tient à cœur ».

Faustin TOUADERA lui 5 ans plus tard n’a pas eu cette délicatesse et respect des morts. Le pouvoir en place s’arc-boutant sur sa position de célébration. Mais sans se rendre compte qu’il se coupe plus que jamais, de la réalité quotidienne des centrafricains.

On célébrait quoi au fait ? UBU ROI !

Mais seule conclusion valable et de circonstance, celle du célèbre dessinateur centrafricain Didier KASSAÏ : “Une pensée, ce matin, pour tous les Centrafricains qui vivent dans la peur, dans la nature et dans des conditions humanitaires exécrables, loin des réjouissances de Bangui “ville de paix”.

© Novembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top