FAITES UN DON A OCHA RCA
Politique

Centrafrique : Memorandum d’alarme du Parlement à la communauté internationale

Crédits Photos : Assemblée Nationale de RCA

Français | English

Aveu de faiblesse d’un pays en perdition

Michal MAMADOU

BANGUI [LNC] – Un document de quatre pages (copies ci-incluses), une sorte d’appel au secours des députés centrafricains vers la communauté internationale pour une aide d’urgence au pays.

This slideshow requires JavaScript.

Appel via mémorandum, adressé plus spécifiquement aux diplomates et au représentant du S.G des Nations Unies en Centrafrique.
Les très graves événements sécuritaires à Alindao dans la Basse-Kotto, où plus d’une centaine de personnes ont été assassinées, auront au moins réveillé certaines conscience.

CA PARLE DE QUOI ?

C’est le nouveau président de l’Assemblée Laurent NGON-BABA  qui l’explique :
“Nous députés, représentants du peuple, lançons un cri d’alarme à tous les membres du Conseil de Sécurité, aux 5 membres permanents en particulier, et au comité de sanctions des Nations Unies, pour; premièrement, la levée totale de l’embargo sur les armes et les munitions, pour permettre aux forces armées centrafricaines, d’être déployées, conjointement avec la MINUSCA, sur toute l’étendue du territoire, afin de mieux assurer la protection de la population civile meurtrie.”

En résumé, les députés, outre la prolongation du mandat de la Minusca, réclament également l’adhésion du pays au processus de paix de l’Union Africaine.

LA MINUSCA ET SA RHÉTORIQUE DU VIDE

En réponse à cette pressante requête de la représentation nationale, Parfait Onyanga-Anyanga, le chef de la MINUSCA, fidèle à lui-même a fait du Onyanga-Anyanga, c’est-à-dire en alignant des poncifs et des phrases creuses :
“[..] Il ne faut pas attendre que des événements douloureux se produisent. Il faut travailler en amont pour occuper tout l’espace; je dis l’espace politique, il faut l’occuper.
Nous sommes ici, en appui aux activités du gouvernement. Et donc il faut que nous fassions ensemble un travail de fond qui consistera à être aux côtés des communautés, avant que les drames ne se produisent.”

C’est ce qui s’appelle BRASSER DU VENT !

© Novembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top