FAITES UN DON A OCHA RCA
Edito

TEMPERATURE/Mathieu SARANDJI est-il vraiment le fou furieux que l’on croit ?

Firmine YABADA & Aline M’PANGBA-YAMARA

Fidèle sherpa de TOUADERA dans sa traversée du désert, c’est tout naturellement que ce dernier l’a remercié pour sa fidélité, en le nommant comme son Premier ministre quand il lui a échu le poste de président de la république.

Et surtout, d’avoir résisté à tous les appels, venant notamment de son camp pour le destituer, tant l’homme, dans l’exercice du pouvoir, se révélait être atypique et hors normes.

C’EST LE “CHARLES PASQUA” centrafricain

Sarandji n’a jamais eu peur de tremper dans de sales coups pourvu que cela sauve son mentor.
Ni, de dire tout haut, ce qu’hypocritement les autres constatent, mais sans le dire.
Et bien évidemment de faire, ce que d’autres hésiteraient avant de faire. L’homme n’a pas peur de se salir les mains, ni d’aller au mastic. C’est le bon toutou à son maîmaître. Du genre bouledogue teigneux.

Et la métaphore lui sied comme un costume taillé sur mesure au PK5.

Coléreux, éruptif, impulsif, sans frein à sa logorrhée, hautain, dominateur….Dans le genre, le toutou est une vraie caricature sur pattes.

A un TOUADERA réputé pour être insipide, fade et sans imagination – juste ne levant un lourd libidineux oeil torve que pour la gueuzette en pagne serré de passage – s’oppose une flamboyance et un franc parler détonnant.

A TOUADERA le poussah roi nègre fainéant, fait face, ou le complète, ce zozo quasi son opposé.

90 députés corrompus par TOUADERA pour pouvoir avoir la main sur le Parlement, et accessoirement, cerise sur le gâteau, bouter MECKASSOUA hors du perchoir, c’est lui.

Le “Radio Centrafrique doit être au service du gouvernement”, c’est encore lui, plus d’autres saillies du genre, telle que :
“Parfait Onyanga-Anyanga, le mec de la MINUSCA là ? C’est un connard prétentieux”. Lui encore.

“La MINUSCA ne prend absolument pas les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la population centrafricaine. Elle bloquait même des initiatives sécuritaires de mon ancien ministre JS BOKASSA.” Lui.

“Cette crise dans notre pays est alimentée par des puissances occidentales, ne cessant de jeter de l’huile sur le feu.” Toujours lui.

La “caporalisation” politique du pays, du genre retour aux joyeuses années de plomb de sous Bokassa, c’est encore lui.

Se séparer d’un tel expert en magouilles en tous genres, sans foi ni loi, un vrai couteau suisse à lui tout seul ? Impossible.

Faustin TOUADERA n’est peut être pas une flèche intellectuelle, mais ça, il l’a compris.

Longue vie a SMS !

© Novembre 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top