FAITES UN DON A OCHA RCA
Afrique

Togo : REPORTAGE/Sommet CEDEAO/CEEAC, les Chefs d’Etat des deux régions unis dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent

Français | English

Fernando  CANCIO

LOME [LNC] – Ouverture ce Lundi matin, ici à Lomé, dans le hall des conférences de l’Hotel “2 février”, des travaux entre les 26 présidents et chefs de gouvernement des deux régions, et l’hôte des lieux,  le président togolais Faure E. GNASSINGBE, président en exercice de la CEDEAO.

This slideshow requires JavaScript.

Le titre officiel de cette rencontre trans-régionale est : “Sommet Conjoint des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la Paix, la Stabilité, la Sécurité, et la Lutte contre le Terrorisme et l’Extrémisme Violent”.

Marquer le coup

Trois discours successifs ont précédé celui d’Ali Bongo, ouvrant officiellement ce sommet des chefs d’état et de gouvernement.

Le président togolais, Faure Essozimna Gnassingbé accueillait ses invités dans son allocution qui posait les problématiques sécuritaires dans les deux régions. En saluant ses pairs et tous les participants, il soulignait l’engagement de son homologue gabonais, qui a permis la conjonction des deux espaces régionaux.

“Il est donc impérieux que nous trouvions ensemble la meilleure approche, pour nous attaquer à ces menaces et garantir la paix et la sécurité de nos populations.”

Puis, lui a succédé le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, M. Mohamed Ibn Chambas. puis l’allocution du président de la commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat; et enfin, le gabonais Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la conférence des chefs d’état et de gouvernement de la CEEAC, d’ouvrir solennellement le sommet.

Après une pause déjeuner, Les travaux ont repris cet après midi à 13h30, mais à huis clos cette fois-ci entre les seuls chefs d’état et de gouvernement.

Au programme, présentation du rapport des ministres d’état, membres de la CEDEAO et de la CEEAC, puis ensuite l’examen et l’adoption de la déclaration dite de Lomé.

AGIR EN SYNERGIE

Dans le communiqué final, les deux régions s’engagent à mettre en place de nouveaux axes de collaboration, afin de traquer efficacement et sans pitié les djihadistes. Elles se proposent de renforcer entre elles, des échanges d’informations et de renseignements, la coopération militaire et le partage de bonnes pratiques en matière de lutte. Il y est prévu que les Chefs d’Etat prennent l’engagement de mettre en place une alliance devant servir à renforcer les efforts, à développer des synergies, et à relever les défis communs.

© Juillet 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top