FAITES UN DON A OCHA RCA
Actualités

Centrafrique : Les grands chantiers de la Banque Mondiale

Français | English

Justin BELONGO

BANGUI [LNC] – La Banque Mondiale dont l’engagement en RCA est passé de 25 à 50 millions de dollars en 2013 à 500 millions en 2018, poursuit l’exécution de ses grands projets. Des travaux concernant principalement les infrastructures de base, l’éducation, et le secteur de l’électricité.

Après avoir déjà injecté 13 milliards de francs CFA pour la réhabilitation des infrastructures scolaires et la formation des enseignants, elle inaugure de nouveaux projets de réhabilitation des routes en province. Un projet de connectivité rurale qui sera effectif d’ici le mois d’avril, dans les villes de la Nana-Gribingui, du Bamingui-Bangoran, de la Vakaga, et de l’Ouham-Pendé.

Robert Bou Jaoude, son représentant pays en a brossé un résumé, au sortir la semaine dernière d’une rencontre avec le ministre centrafricain des travaux publics : « Nous avons actuellement trois projets actifs. Il y a le projet dit ‘projet CEMAC’, qui lui va financer la route entre Baoro et Bouar. On a un projet d’urgence de connectivité locale qui est piloté en coopération avec le gouvernement, entre Kaga-Bandoro et N’délé. Il y a un autre projet qui est la continuité naturelle de ce projet d’urgence qui est le projet de connectivité rurale. Celui là aura pour vocation de s’occuper de la route entre N’délé et Birao, et aussi tout un réseau de routes rurales dans l’Ouham et l’Ouham-Pendé.

Les projets sont actifs, même si les activités n’ont pas forcément lieu sur le terrain, en particulier les travaux nécessitant un certain nombre d’études préalables. Mais au niveau de la Banque, ces projets sont des projets actifs. Donc pour le projet CEMAC, cela fait déjà plusieurs années qu’on le finance. Et la grosse activité phare, c’est le financement de la route entre de Baoro et Bouar, dont les travaux vont commencer dans les prochaines semaines. Il y a ce projet de connectivité rurale, il y aura des premières actions de travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) qui vont se mettre en place dans les semaines et les mois qui viennent. »

LIRE AUSSI : Centrafrique : Appui de la Banque Mondiale, notamment à Bambari

© Mars 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top