FAITES UN DON A OCHA RCA
Afrique

Centrafrique : Bangui, le GTSC hostile au projet de détournement des eaux de l’Oubangui pour alimenter le lac Tchad

Français | English

Isidore MBAYO

BANGUI [LNC] – Une vieille utopie qui pourrait coûter des milliards de dollars. Le “Transaqua”, tel est sa dénomination, est un projet de transfert d’eau interbassins au départ de certains affluents du fleuve Congo vers le lac Tchad, et ce par un gigantesque canal qui utiliserait la vallée du fleuve Chari.

Comme le soulignait le quotidien français LE MONDE  il y a quelques jours, “Aujourd’hui, ce sont les chefs d’Etat du bassin du lac Tchad (Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun) qui se prennent à rêver d’un méga projet incertain et controversé. « Le transfert des eaux du fleuve Oubangui vers le lac via un canal créé pour l’occasion, se réjouit le président nigérien, Mahamadou Issoufou. Cela va coûter très cher, mais c’est indispensable. » Il espère que la conférence internationale consacrée au « sauvetage du lac Tchad » qui réunit ces dirigeants dans la capitale du Nigeria, Abuja, lancera une bonne fois pour toutes ce vieux projet.”

PAS QUESTION DE DÉTOURNER LES EAUX DE L’OUBANGUI

Mais à Bangui, le réveil de ce vieux projet ne plaît pas à tout le monde. Notamment au groupe de travail de la société civile (GTSC) qui s’y oppose vivement. Lors d’une conférence de presse,  Paul-Crescent BENINGA son porte parole a livré le fond de sa pensée sur le sujet : “Les conséquences seraient énormes. Déjà pendant la saison sèche, on remarque que le niveau des eaux baisse. Si on décide drainer cette eau, je pense qu’à un moment donné, on a aura plus de fleuve Oubangui pendant la saison sèche. C’est l’une des premières conséquences. L’autre aspect, c’est qu’il faut mettre en place déjà, du point de vue national, un comité d’experts pour étudier la question; et à priori, nous pensons que du point de vue technique, les eaux de l’Oubangui ne peuvent pas revitaliser le bassin du lac Tchad. A partir de là, si on s’obstine à le faire, cela va avoir un impact négatif. Et nous sommes contre cela, nous espérons que le gouvernement va donner sa position, ça nous permettra effectivement de réagir plus efficacement.”

© Mars 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top