FAITES UN DON A OCHA RCA
Education

Centrafrique : BOZOUM (Ouham-Pendé), blocage général des écoles primaires

Français | English

V.M

BOZOUM [LNC] – Faute de moyens pour financer des enseignants professionnels dans l’éducation nationale, le gouvernement centrafricain use et abuse des contractuels et des stagiaires dans des conditions de travail inadéquates, mais surtout, pas payés.

A Bozoum, les dits stagiaires et contractuels enseignants dans les écoles primaires, de la ville et des environs, depuis deux semaines ont cessé de travailler.

Quatre longs mois sans être payés, les promesses gouvernementales ne sont pas tenues. Les bourses des stagiaires ne sont pas versées, les salaires des contractuels non versés, ni leurs contrats promis validés.

Ce qui soulève une question, où est passé l’argent mis à la disposition du gouvernement, par l’UNICEF notamment pour mener à bien ce dossier ?

Sans moyens de survie, beaucoup de ces enseignants se font expulser de leurs domiciles pour défaut de paiement de loyers, et autres avanies.

RÉACTIONS DES AUTORITÉS

Informé, le directeur du centre pédagogique de Bozoum, dans une totale mauvaise foi, estime lui que ces grévistes devaient suivre la procédure normale pour se plaindre, au lieu de faire la grève sur le tas.

Ce que lui conteste Richard SENDENOU, le sous préfet de Bozoum, analysant les choses tout à fait autrement, et trouvant anormal que ces gens ne soient pas payés comme cela leur était dû, stagiaires ou pas.

Pour les parents des élèves, subissant le choc de cette situation de « pas d’école », ils pointent l’UNICEF qui appuie ce programme des contractuels, et le gouvernement, pour trouver au plus vite une solution de sortie de crise.

© Mars 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top