FAITES UN DON A OCHA RCA
Afrique

Centrafrique : Initiative de l’Union Africaine pour la paix, une coquille vide

Français | English

Eve MALONGA

BANGUI [LNC] –  Le Conseil de Sécurité des Nations Unies aura salué une initiative de l’UA qui n’est encore que pure virtualité. Un projet encore dans les cartons. La semaine dernière, des membres de l’Union africaine, et de l’Union européenne étaient reçus par les parlementaires centrafricains, ceci, durant une mission de trois jours à Bangui.

L’idée se voulant être, et par l’Union européenne et par l’Union Africaine, de la mise en place d’un projet d’aide à la RCA pour une sortie de crise de son casse tête de guerre civile sans fin.

Mais selon Zakariaou ADAM MAIGA, le président du conseil paix et sécurité de l’Union Africaine, rien de tout cela n’existe encore concrètement.

Raison pour laquelle ils étaient à Bangui pour tenter d’y donner corps, en tentant de sensibiliser les députés centrafricains au projet :

« […] Les députés ont parlé de cette initiative de l’Union Africaine, et ont souhaité en être informés. Cette initiative en est à ses débuts, et c’est justement là que les négociations au niveau des différentes rencontres, permettront aux parties prenantes centrafricaines d’y prendre part. Et les parlementaires doivent insister pour être impliqués dans le processus. »

Commentaire enflammé de Parfait Onanga-Anyanga, le patron de la MINUSCA, sur quelque chose qui n’existe pas :

« Nous allons continuer à utiliser la force, toutes les fois que nous n’aurons pas d’autres choix que d’y recourir.

Cependant, nous sommes dans une situation ou il y a eu un problème qui est fondamentalement politique au sens large du terme. Il faut donc explorer toutes les possibilités.

Et c’est en cela que nous soutenons l’Union Africaine et que nous espérons que bientôt, nous réussirons à faire une chose, faire discerner, ce que l’on appelle le bon grain de l’ivraie. C’est-à-dire que tous ceux qui n’accepteront pas la main du dialogue qui est tendue par le chef de l’état.

Tous ceux qui vont évidemment s’entêter dans une voie violente, eh ben ils auront en face d’eux, une communauté, non seulement internationale, mais une communauté régionale.

Je vous signale que dans le panel de l’Union Africaine, ce sont tous les pays de la sous région qui sont impliqués. Et l’Union Africaine elle-même également est à pied d’œuvre pour essayer de trouver une solution à ce problème.

Et le Conseil de Sécurité de l’ONU a demandé encore que l’initiative s’élargisse à toutes les couches de la société centrafricaine, à la société civile, à la classe politique, pour que, ce ne soit plus un débat avec les groupes armés, mais que ce soit, une opportunité pour que la société centrafricaine se prononce de façon fondamentale sur, évidemment, les divergences qui peuvent opposer les uns et les autres sur le plan politique. »

© Mars 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top