FAITES UN DON A OCHA RCA
National

Centrafrique : Climat social, gros nuages noirs sur la tête du gouvernement

Français | English

Justin BELONGO

BANGUI [LNC] –  Le gouvernement rattrapé par la patrouille du groupement syndical des travailleurs de Centrafrique (GSTC). 

En assemblée générale, il a exigé du gouvernement Sarandji, l’application immédiate du statut général de la fonction publique.

Mais aussi un chapelet d’autres revendications : création d’une caisse autonome des pensions, la bonne gouvernance, et le paiement des arriérés des salaires depuis les périodes de Kolimbga et de Patassé. Tout un programme.

Firmin Zoh-Ponguélé, son secrétaire général très remonté :

« Il y a la crise, mais cette crise, et nous voulons le dire au gouvernement Sarandji, elle doit être partagée. Il n’est plus question que ce soit les travailleurs centrafricains continuent à subir seuls ce sacrifice là.

Aujourd’hui les prix ont flambés sur les marchés, et les salaires des fonctionnaires sont faibles.

Nous n’accorderons pas de trêve à un gouvernement qui ne rompt pas avec la politique des pratiques passées.

Donc ces points de revendications mis sur la table du gouvernement sont maintenus, et nous allons les défendre jusqu’à ce qu’il puisse y avoir une satisfaction totale.

Le dialogue social c’est la négociation, et de dire au gouvernement qu’est-ce que vous avez dans l’assiette ? Et qu’est-ce que vous pouvez faire pour nous ?

Mais ça on n’a pas encore vu l’assiette du gouvernement.

Qu’est-ce qui ressort comme recettes ? Or nous sommes ignorants de ces informations !

C’est au vu de ces informations que nous pouvons dialoguer ! Parce qu’il s’agit de revendications qui ont des incidences financières, donc jusque là il n’y a pas de discussions directes avec le gouvernement. »

© Mars 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top