FAITES UN DON A OCHA RCA
Politique

Centrafrique : Avec 90 députés corrompus, TOUADERA prend la main sur le Parlement

Français | English

A.T.T

BANGUI [LNC] – Selon la Constitution centrafricaine, le BUREAU du Parlement centrafricain doit se renouveler tous les ans. Une inutilité sans intérêt, mais c’est acté. Mais, occasion pour Faustin TOUADERA de tenter de contrer son adversaire Karim MECKASSOUA, avec qui les amours se conjuguent à “JE T’AIME MOI NON PLUS”.

A ce petit jeu de chaises musicales, le “PAN” comme on l’appelle, Karim MECKASSOUA ne joue pas. Intouchable. Son mandat dure tout le long de la législature.

Ainsi, en prévision du vote du renouvellement du BUREAU, l’organe de gestion du Parlement centrafricain, Faustin TOUADERA, en quête de missiles pour dézinguer MECKASSOUA, avait eu la bonne idée de réunir secrètement à BOALI, 90 députés, afin de les corrompre avec des enveloppes de 500.000 F CFA chacun, plus un bonus après le vote. Mais la combinazzione dans le pur style mafieux a fuitée.

Toujours est-il que, la manœuvre a fonctionné. Touadera a désormais la main mise sur le Parlement centrafricain. Ce qui soudainement a donné du souffle à son griot le plus médiatique Aimard GUINON, téléguidé, pour se précipiter et exiger dans son dernier “live” les démissions des ministres Jean-Serge BOKASSA et Armel DOUBANE.

© Mars 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top