FAITES UN DON A OCHA RCA
International

Etats Unis : Le Conseil de sécurité renouvelle pour un an l’embargo sur les armes en Centrafrique [Vidéo]

Fernando Cancio

NEW YORK  [LNC] – Sur proposition de la France, le Conseil de sécurité de l’ONU a prorogé mardi jusqu’au 31 janvier 2019, l’embargo sur les armes imposé à la République centrafricaine ainsi que l’interdiction de voyager et le gel des avoirs infligés aux personnes ou entités désignées par son comité des sanctions, lequel continuera d’être aidé par le Groupe d’experts dont le mandat a été prorogé jusqu’au 28 février 2019.

Une résolution d’un texte proposé par la France, qui a été acquise à l’unanimité en quelques secondes, par un vote à mains levées des membres du Conseil de Sécurité. Une simple formalité donc, validée en coulisse bien avant le vote, et où la voix centrafricaine ne fut pas consultée. Sa représentante fut seulement invitée à assister à la courte réunion du vote.

Pour le représentant français, se réjouissant de cette prorogation : « La France salue l’adoption à l’unanimité de la résolution 2399, qui renouvelle le régime de sanctions sur la RCA. Après la résolution 2387, renouvelant le mandat de la Minusca en novembre dernier, cette résolution  est un nouveau signe de toute l’attention que porte le Conseil à la situation en RCA. [..] Cette résolution reconduit tout d’abord à l’identique, le dispositif de mesures, concernant l’embargo sur les armes, les interdictions de voyager, et le gel des avoirs. Ce dispositif conserve en effet toute sa pertinence, comte tenu de la situation actuelle en RCA.  Les groupes armés sont malheureusement encore présent sur une grande partie du territoire, et continuent de s’approvisionner, grâce aux flux illicites d’armes, de munitions, en provenance des pays voisins.»

« S’il ne s’agit pas d’envisager, à court terme, un allègement de cet embargo, compte tenu de la situation actuelle dans le pays, il s’agit de montrer que l’embargo sur les armes pourra évoluer, le moment voulu, et notamment en fonction des progrès de la réforme du secteur de la sécurité », a complété le représentant de la France.

La représentante des Pays Bas de préciser que : « Le Royaume des Pays bas est préoccupé par les leaders religieux et ethniques, ainsi que les hommes politiques en RCA, qui utilisent leurs pouvoirs pour inciter à la violence et à la haine parmi le peuple centrafricain. Et nous les appelons à cesser toutes formes de discours de haine, et à utiliser leurs influences pour construire la paix.»

English version

© Janvier 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top