unicefpub
National

Centrafrique : Nourredine Adam défie l’autorité fragile de Bangui, en sacralisant un pays phagocyté

Albert Mahamat FALL

BRIA  [LNC] – L’ex stratège militaire de la Séléka mène désormais sa lutte sur le terrain politique, en enfonçant le clou là où ça fait mal. Avec un pays à 85% hors contrôle de la “république de Bangui”, il joue sur du velours, en soufflant le chaud et le froid.

Il persistait et signait la semaine dernière, en 1) réfutant toutes les nominations gouvernementales, en matière d’autorités, préfets, chefs de la police etc.. Et 2) en nommant ses propres hommes aux postes sensibles de la sécurité (Gendarmerie et Police) dans la Haute Kotto et plus largement dans tout le Nord-Est du pays. Confirmant de la sorte, son opposition à la venue de Bangui de forces de sécurité intérieure, selon l’expression consacrée.

Abba Hissene un de ses portes parole et actuellement désigné Directeur de la Police et de la Gendarmerie à Bria, de donner très fièrement des précisions :

“Le FPRC contrôle Kaga-Bandoro, la Vakaga et autres. Dans toutes les préfectures du Nord-Est, c’est nous qui gérons. Si aujourd’hui nous nommons des personnes aux postes de commandement de la gendarmerie et de la Police, ce n’est pas pour rien. C’est pour la sécurité de nos populations. La Gendarmerie nationale et la Police n’existaient pas dans nos zones. Maintenant, c’est fait. Avec les préfets et les sous-préfets, nous travaillons en étroite collaboration. Nous n’avons pas de souci avec l’Etat, mais nous refusons absolument la venue des hommes de tenue.”

English version

© Janvier 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top