unicefpub
Interview

Centrafrique : Ahamat Bahar “C’est pas moi, c’est eux !” – Interview exclusive !

V M

PAOUA  [LNC] – Donné en pâture comme étant l’auteur de centaines de morts et de destructions dans l’OUHAM-PENDÉ et la zone, Ahamat Bahar, le chef du MNLC s’en défend farouchement. Interview.

– V M : Général, en quoi êtes-vous un Général ?

Ahamat Bahar : Je ne suis pas un auto-proclamé, j’ai gagné mes galons sous la Séléka, et confirmés lors de mon passage dans le FRPC.

– LNC : Vous êtes bien conscient que tout le monde vous voit comme l’auteur de centaines de morts dans l’Ouham-Pendé non ?

AB : Mes hommes et moi n’avons rien à voir avec tout ça. Les responsables de ces crimes sont les RJ. Ce sont eux mes ennemis, pas les populations civiles.

– LNC : Il est question de près de 300 morts et de plus de 2400 maisons brûlées, pour vous, tout cela ne relève que des RJ ?

AB : Qui est allé voir que ce sont mes hommes qui ont fait ? Je suis pour la paix, je suis un homme de paix. Mais si on me provoque, je réagis en légitime défense. Et c’est ce qui se passe avec les RJ actuellement.

– LNC : Et les Anti-Balaka ?

AB : Ce sont des criminels aussi, ils ne m’intéressent pas. Mes troupes les ont mis en débandade récemment.

– LNC : Quel est votre intérêt de rester dans cette zone ?

AB : Ca fait déjà 4 ans que je suis ici, et je ne nourris pas mes hommes en allant racketter la population civile. Alors que c’est c e que font les RJ. Durant notre présence ici, les gens ne fuyaient pas comme ça pour aller se réfugier à Paoua. Je vous le dis encore, nous ne sommes pas responsables de ce drame. Les RJ obligent les agriculteurs à leur payer des taxes, nous n’avons jamais fait ça.

– LNC : Comment alors expliquez-vous que tout le monde rejette les fautes sur vous ?

AB : Ecoutez, moi je suis pour la paix. je suis engagé dans le processus du DDRR, pourquoi ferais-je ces choses là ? les gens à Bangui parlent, ils ne sont pas sur place. Et quand ils viennent c’est pour les photos. Ils ne savent rien de ce qui se passe sur le terrain.

– LNC : Vous maintenez que tout est de la faute des RJ ?

AB : Absolument. Qui a brûlé les greniers à grains des agriculteurs ? Qui leur impose des taxes ? Pas nous, mais les RJ. Ce sont eux les responsables de ces dégâts.

– LNC : Merci Général

AB : Je vous en prie.

English version

© Janvier 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top