FAITES UN DON A OCHA RCA
Faits divers

Centrafrique : Bangassou, grave agression d’un prêtre, la MINUSCA suspectée de complicité

Eve Malonga

BANGASSOU  [LNC] – L’abbé catholique Alain-Blaise BISSIALO, curé dans la ville de Bangassou, était entre la vie et la mort, après avoir été gravement poignardé au cou notamment, par des individus encore non identifiés, qui ont dérobé de l’argent et l’ordinateur du prêtre, dans la soirée du jeudi 4 janvier. Une enquête de la gendarmerie est en cours.

Le prêtre a été transporté à Bangui en urgence sous assistance respiratoire, et son état de santé depuis se serait stabilisé.

Est-ce parce que ce curé de la paroisse “Christ-Roi” de Tokoyo – face à la mosquée centrale -, un quartier de Bangassou est le médiateur dans la crise dans la ville qu’il a été si lâchement agressé, ou est-ce un simple crime crapuleux ?

Bissialo est le président du comité de paix, un organe rassemblant chrétiens et musulmans, et est également le coordinateur de la commission Justice et paix du diocèse.

Toujours est-il  que les circonstances de son agression demeurent mystérieuses, si l’on donne foi à des déclarations de témoins, affirmant que les personnes, au nombre de trois l’ayant attaqué seraient des musulmans,  et furent menées chez lui par un véhicule militaire (VAB) du contingent marocain de la MINUSCA stationné dans la ville.

Précisons que les conditions sécuritaires à Bangassou sont très particulières. La ville est sous le contrôle des combattants Anti-Balaka depuis le 13 mai, date à laquelle ces milices qui prétendent défendre les chrétiens en ont chassé les musulmans.

English version

© Janvier 2018 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top