unicefpub
International

Centrafrique : Face à la très grave crise dans le pays, l’ONU demande 900 casques bleus supplémentaires

Marie-Pierre Coppens

NEW YORK  [LNC] – “Du jamais vu” nous déclarait ce matin un fonctionnaire de l’ONU au siège de l’organisation, et ajoutant : “La RCA est devenue un pays complètement fantôme”. Raison poussant le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres à agir rapidement, avant sa venue à Bangui.

Ce matin à New York, Antonio Guterres a adressé un rapport aux membres du Conseil de sécurité, pour préconiser urgemment l’envoi de 900 Casques bleus pour épauler les 10 000 déjà présents sur place.

«Il est tragique que la détérioration de la situation sécuritaire au cours des derniers mois, notamment dans le sud-est, mette le pays à nouveau dans un cycle de violences en dépit des efforts multiples pour éviter une aggravation du conflit», a-t’il déclaré en préambule, ajoutant que «La situation humanitaire dans le pays est une grave préoccupation […] Il n’y a plus d’Etat. […] Je recommande une augmentation de 900 militaires». Ce renforcement doit inclure «deux compagnies d’infanterie [300 hommes], pour améliorer la présence militaire de deux bataillons dans l’est et le centre». A cela devrait s’ajouter «un bataillon [600 hommes] dans le centre et l’est».

Problème, les sales habitudes politiques locales n’aident pas

Dépassé, le pouvoir de Bangui n’a prise sur rien, surtout pas sur les événements meurtriers dans le reste du pays. Tout au contraire, il s’active à s’inventer des ennemis parmi l’opposition politique, quand il ne corrompt pas des députés de l’opposition à coups de F CFA.

Simplement, cette passivité face aux dangers multiples ouvre la voie à de nouvelles possibles déstabilisations du pouvoir. Car le pouvoir de TOUADERA serait balayé par un énième coup d’état, dans ce pays qui les collectionne depuis sa création.

Une inquiétude au centre des préoccupations de l’ONU.

English version

© Octobre 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top