unicefpub
Justice

Centrafrique : L’ACAT-RCA toujours en lutte pour l’abolition de la peine capitale

Michal Mamadou

BANGUI  [LNC] – Même si depuis 1981, la peine de mort n’a plus été appliquée en Centrafrique, elle reste pourtant présente dans le Code pénal Centrafricain. Article 26 : « tout condamné à mort sera fusillé ».

Profitant de la 15ème Journée mondiale contre la peine de mort, L’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture et la Peine de mort en Centrafrique (ACAT-RCA) a organisé ce jour une campagne de sensibilisation.

L’ACAT  appelle les centrafricains à ne pas confondre l’abolition de la peine de mort et l’impunité. Cette association précise que la vie humaine est sacrée selon la Constitution.

Pour le Président de l’ACAT Me Bruno Hyacinthe Gbiégba, le Centrafrique est signataire du protocole d’Oslo abolissant la peine de mort en 2016, en promettant de la retirer de l’arsenal judiciaire.

Mais précise-t’il « cette question reste un tabou […] « C’est pour cette raison que nous avons organisé cette activité aujourd’hui. Pour attirer l’attention de nos autorités et leur demander de concrétiser les engagements qui ont été pris. […] Nous voulons à cette occasion exhorter les autorités à abolir définitivement la peine de mort dans les textes pénaux centrafricains et de déclencher la procédure de ratification. Car le maintien de cette sanction ignoble dans notre arsenal juridique n’a aucun caractère dissuasif ».

English version

© Octobre 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top