unicefpub
Faits divers

Centrafrique : Vols d’armes au camp de Roux à Bangui, enquête de l’UNMAS

Isidore Mbayo

BANGUI (LNC) – Des rumeurs persistantes à Bangui faisaient état de vol massif d’armement au Camp De Roux, finalement avérées, où l’ONU a stocké des armes utilisables et à détruire. Richard DERIEUX, le chef de programme du service des Nations-unies pour l’action antimine (UNMAS), après un briefing de la Presse, la convoquait sur le lieu du délit.

This slideshow requires JavaScript.

Pour DERIEUX, simplement 200 machettes, du gasoil et du petit matériel auraient été dérobés. “Les matériels emportés c’est principalement des parties d’une machine à découper des armes, du gasoil, mais également 200 machettes, qui étaient également dans ce même hangar.” Ce ne serait qu’un vol à caractère économique selon lui.

Ajoutant qu’aucune arme à feu n’a été dérobée lors de cette intrusion. “Il ne peut pas y avoir vol d’armes, comme je vous l’ai expliqué en conférence de presse. Pour fracturer un container, il faut venir avec de l’équipement lourd, un chalumeau, ses circuits d’air électrique… Mais il faut surtout derrière, toute une chaîne logistique à mettre en oeuvre, pour pouvoir évacuer facilement plus d’un millier d’armes”.

IL PREND LA PRESSE POUR DES BUSES

Ce qu’il ne fait pas. Endroit très sensible avec des armes stockées, le Richard DERIEUX a été dans l’incapacité de produire une fiche de stockage sur le matériel détenu, ce qui aurait facilité la comparaison entre ce qui a été volé de ce qui ne l’a pas été. Et bien évidemment, rien sur la nature des voleurs.

Étonnamment, dans une caserne militaire sécurisée, comment des voleurs ont-ils pu s’y rendre en toute liberté pour y dérober des armes et du matériel sans avoir été détecté par les gardes en place à toute heure ?

“Sécurité renforcée dorénavant” déclare Derieux. Ne fallait-il pas y penser avant ?

English version

© Juillet 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top