unicefpub
Afrique

Centrafrique : De retour à Bangui, Touadera rebondit sur le slogan de la jeunesse de l’Union Africaine

Marie-Pierre Coppens

BANGUI [LNC] – De retour avant hier dans la capitale après avoir participé à Addis-Abeba, en Ethiopie, au 29e sommet de l’Union africaine (UA) des 3 au 4 juillet 2017, le président dès son arrivée à M’poko, devant les journalistes a repris à son compte le thème de l’année pour cette rencontre des chefs d’états : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse », pour en faire sien avec un “Ma préoccupation première est l’emploi des jeunes”.

This slideshow requires JavaScript.

EXTRAITS DE SES PROPOS :

“Ce sommet a porté sur les questions de la jeunesse. […] Amplement débattues pour permettre à chaque gouvernement de mettre en place les nouvelles stratégies. La RCA comme beaucoup de pays a pratiquement entre 60 et 70% des jeunes, donc c’est une préoccupation première. Comme vous le savez dans notre projet de société, dans notre programme de gouvernement une large place est consacrée à la jeunesse. […] Si on veut parler du développement aujourd’hui, si nous voulons toucher l’ensemble de la population, je crois qu’il faut travailler davantage sur la jeunesse. Ma préoccupation première est l’emploi des jeunes. Nous pensons qu’en mettant à la fois ensemble tous les problèmes que nous connaissons, notamment la crise que le pays traverse aujourd’hui,nous allons voir que les principaux acteurs sont les jeunes, c’est la jeunesse. […] Il faut beaucoup travailler sur la jeunesse pour pouvoir réduire la violence, parce que nous pensons que l’emploi des jeunes est une voie de sortie de la crise.”

ET POURTANT….

Durant le Sommet, le thème de la Jeunesse, devant être plus impliquée dans les affaires des pays en est resté au niveau du vœu pieu et des habituels discours sans suite. Une idée soufflée par le président tchadien Idriss Déby Itno, qui en profitait pour se gargariser avec  un rapport suite au Forum panafricain de la jeunesse organisé dans sa capitale, N’Djamena, en février dernier.

Mais aucune chance de passage aux actes, les recommandations des jeunes n’ayant servi que décorum verbal : la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance n’a été ratifiée que par dix Etats seulement.

LA JEUNESSE DEVRA ENCORE ATTENDRE

In English

© Juillet 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top