unicefpub
Justice

Centrafrique : Atelier de justice à Bangui, préparatoire à la Cour Pénale Spéciale

Aline M’Pangba-Yamara

BANGUI [LNC] – Pendant deux jours, les 27 et 28 juin, à l’hotel Ledger Plaza, sous la houlette du PNUD et de la MINUSCA, 75 personnes débattaient lors d’un atelier, d’un projet visant à se concrétiser en une loi portant sur la protection des victimes et des témoins de la crise centrafricaine.

Présents, des représentants du ministère de la justice, du Parlement, avocats et greffiers, du personnel de la MINUSCA et du PNUD. La nature du contenu, des réflexions autour des mécanismes de la justice transitionnelle, du rôle des victimes et témoins et du projet de stratégie de leur protection, leur prise en charge au cours de la procédure judiciaire  sachant qu’ils constituent un important pilier pour établir la vérité des faits.

Selon le communiqué de la MINUSCA : “Dans cette perspective, une équipe de consultants avait été sollicitée, qui a démarré ses travaux au mois d’août 2016. Les consultants ont échangé avec environ 180 partenaires et acteurs du secteur à Bangui, Berberati, Bouar et Bria.”

Franck Dalton, le directeur de la Division des Affaires judiciaires de la MINUSCA de compléter : « ces travaux devraient mettre un terme au « réflexe d’autoprotection des témoins qui est un frein dans l’établissement de la vérité. »

Mais réflexion cynique d’un diplomate européen en place :

“Qu”ils commencent déjà par protéger les populations, au lieu d’entretenir des utopies.”

In English

© Juin 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top