unicefpub
Afrique

Centrafrique : L’ONU va renvoyer le bataillon congolais de la MINUSCA chez lui [Pdf]

Lingyun Xu Wan

NEW YORK [LNC] – C’est une note confidentielle du chef militaire de la MINUSA, le général Balla KEITA, adressé à son homologue le général Carlos Humberto Loitey, conseiller auprès du secrétaire général de l’ONU qui a déclenché les hostilités. Les 629 soldats congolais doivent être chassé de la RCA au plus vite.

Un rapport de Human Rights Watch (HRW), publié le 2 juin 2014, accusait déjà les militaires de l’armée du Congo-Brazzaville en RCA de  graves violations des droits de l’homme et trafics divers entre décembre 2013 et mars 2014. Depuis, en dépit des avertissements du commandement militaire de la MINUSCA, les choses ne se sont pas arrangées, et même elles se sont empirées.

L’année dernière, 120 soldats du même contingent ont été renvoyés à la maison suite à des allégations d’agression sexuelle sur au moins sept victimes, dont six enfants.

Il n’y a eu «aucun progrès dans le comportement du bataillon congolais», selon Keita. “La situation s’est détériorée au point que nous ne pouvons plus faire confiance à ce bataillon en raison de son mauvais commandement, de son manque de discipline et de ses déficiences opérationnelles”.

Depuis début 2017, le général sénégalais Balla Keita, avait déjà envoyé six lettres de « blâmes » au commandant du bataillon congolais.

Dans les heures qui viennent, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, devrait l’annoncer officiellement, lors d’une conférence de presse aux Nations Unies. : le contingent de 629 Casques bleus congolais déployés à Berbérati, sera rapatrié dans les plus brefs délais.

CAR+memo

In English

© Juin 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top