unicefpub
Région

Centrafrique : La LRA de Kony, encore et toujours

Lingyun Xu Wan

OBO [LNC] – A l’Est toujours du nouveau. Les régions du Mbomou, du Haut Mbomou et de la Haute Kotto, encore sous pression des groupes armés. Et plus encore depuis le retrait des américains. Les forces de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), désormais libres de tous leurs mouvements y ont repris du poil de la bête. En un mois, 8 attaques de villages, soldés par 9 enlèvements et 4 meurtres.

Selon nos sources recoupées, la LRA, soulagée du départ des troupes américaines sur ordre de Donald Trump seraient actuellement en train de se recomposer, par des recrutements forcées à outrance, notamment au nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC).

« La LRA n’a jamais attaqué les intérêts américains, pourquoi nous nous en préoccupons ? Est-ce que cela vaut toutes ces dépenses ? », avait déclaré le président américain Donald Trump en janvier. La messe est donc dite. Jeffrey Hawkins l’ambassadeur américain à Bangui de clore le dossier par un odieux mensonge pour camoufler, en déclarant que la LRA en RCA était quasiment vaincue, réduite à seulement un centaine d’individus. Ce qui bien évidemment est complètement FAUX !

Baisse dans les violences à l’EST ? Certainement pas. Des attaques, des pillages et des enlèvements dans la région ont encore récemment été signalées. A cela s’ajoute des groupes de délinquants locaux non répertoriés, n’étant estampillés ni les habituels Séléka ou Anti-Balaka. La vaste zone sans contrôle d’aucune sorte est dans une confusion totale.

Ainsi, statistique tragique, ce n’est plus 60% du territoire centrafricain qui est hors contrôle, mais 70.

In English

© Mai 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top