unicefpub
Blog

BLOG/S’attaquer à la MINUSCA & aux humanitaires, c’est juste se suicider !

Par Magloire LAMINE

Le concept du terme DEMOCRATIE est une totale nouveauté en République centrafricaine. Que le peuple n’en réalise pas la portée, ceci est complètement compréhensible, les centrafricains son intellectuellement illétrés à plus de 85%, mais que ceci affecte également la classe politique, c’est d’avantage plus inquiétant.

La dernière sortie publique d’Anicet DOLOGUELE est sans équivoque : “TOUADERA est un amateur”. Lui aurait-il fait mieux ? Question en suspend.

COMPRENDRE LES IRRATIONALITÉS CENTRAFRICAINES

Pour une personne un tantinet plongé dans les réalités africaines, il ne peut que lui être étrange, de noter que le continent le plus riche de la planète en potentialités de toutes sortes, en soit le plus pauvre à tous les niveaux.

Dans ce XXIème siècle, les africains noirs, en sont toujours à gloser sur les maux des colonisations. Protestations légitimes, mais complètement sans effet.

La Nature a créé ce monde, sur la base de rapports de force violents, et non de soumission ou de coopération à l’aveugle. LE PLUS FORT DETRUIT TOUJOURS LE PLUS FAIBLE, OU LE NAIF SE LAISSANT ABUSER. C’est un concept théorisé à juste titre au 19ème par le prussien VON BISMARCK.

Ceci, rapporté au petit microcosme centrafricain, fait des dégâts.

Constat simple, la cohérence dialectique n’est pas centrafricaine, conséquemment, le débat contradictoire, une étrangeté. NE PAS ETRE D’ACCORD AVEC LES ARGUMENTS D’AUTRUI, C’EST ILLICO S’EN FAIRE UN ENNEMI, tant ce pays ne fonctionne encore et toujours, même au plus haut niveaux de ses intellectuels et de ses dirigeants que dans ce principe désuet et décadent de la meute, du tribalisme, de groupes d’intérêt ou encore de la fascination de l’argument profitable. On ne discute pas, on défend ou combat ce qui nous arrange ou nous dérange.

CECI EST UN ATAVISME RÉCURRENT

Démonstration que la culture de ces types de  comportements moyenâgeux et décadents nous a mené à la situation dramatique dans laquelle vit le peuple depuis déjà 5 ans, et sans espoir de sortie. LE CENTRAFRIQUE EST SOUS TOTALE TUTELLE D’AUTRUI. LA FAUTE A QUI ?

Vu de l’extérieur, l’on peut rire des certaines pratiques comme la polygamie, de ce besoin irrépressible et désespéré de voir dans la facilité, et abusivement DIEU partout, ou encore de l’incapacité du pays à en être un. Citons le simple cas du sportif. Les championnats sportifs “nationaux” ne se déroulent qu’à Bangui. Est-ce crédible ? Le pays en est encore et toujours aux pratiques de barrières sur les routes. Personne dans ce pays ne peut y circuler librement sans à tout moment se heurter aux barrières légales et illégales d’une force de coercition visant à lui extirper monnaie. Les instances politiques successives au pouvoir dans ce pays ont-elles mis fin à ce racket ? JAMAIS.

PLACE AUX PROFITEURS

Depuis 2013, comme diraient les rappeurs : ‘Il est abusé de croire que le Centrafrique soit encore un pays”. Avec au moins 60% du pays hors contrôle, et en sus, un pouvoir constamment issu de magouilles basé à Bangui, et ne réagissant qu’à Bangui pour des intérêts prédateurs locaux ou extérieurs, qui ose encore parler de pays sans se mentir à lui-même ?

Et il en découle des conséquences logiques et humainement cohérentes. Le peu restant est complètement dérégulé. Le pouvoir en RCA y est exercé par les bandes armées. Et Faustin TOUADERA au pouvoir, UNE SIMPLE DISTRACTION.

Quel pouvoir a-t’il ? N’importe qui peut le mettre dehors et le renvoyer à ses chères études à tout moment.

Bref ! Le sujet n’est pas d’épiloguer sur le cas TOUADERA ou sur tout autre fantoche au pouvoir, mais sur la réalité du pays.

La RCA, car nous en sommes là, dépend actuellement à 100% des aides humanitaires, et est suspendue à la volonté de l’ONU, MINUSCA en local.

Maintenant, constat fait, pourquoi scier la fragile branche sur laquelle nous sommes posés en nous attaquant à la MINUSCA, et pire, aux ONG humanitaires ?

Les casques bleus en Afrique noire sont loin d’être irréprochables, on le sait. Il suffit de se remémorer la manière dont les USA ont pu instrumentaliser l’ONU au Congo, du temps de Patrice LUMUMBA, afin dez l’assassiner, avec la complicité active des belges.

La même chose là en RCA, l’ONU en RCA, c’est toujours la FRANCE aux commandes. Mais, la MINUSCA, c’est peu ou prou, plus de 900 millions de $ par an dépensé en RCA.

Aussi, quelques soient les griefs à leur reprocher, s’attaquer frontalement à la MINUSCA, surtout militairement, c’est du SUICIDE.

C’est la MINUSCA qui gère le pays, à tous les niveaux. Il va falloir que ceci entre dans les cerveaux. NOUS SOMMES SOUS LA TUTELLE ABSOLUE DE CES GENS LA !

C’est la MINUSCA qui, avec la FRANCE, ce qui revient au même, a installé TOUADERA au pouvoir, en instrumentalisant Samba-Panza. Ceci n’est pas un scoop, tout le monde le sait. En même temps, c’est sans conséquence, le locataire du palais de la Renaissance en est réduit à faire des discours dans le vide.

Tout aussi grave, les centrafricains doivent comprendre que l’Humanitaire n’est pas un dû, et encore moins une obligation. MSF par exemple dépense près de 60 millions de $ en RCA pour secourir le peuple. MEDECINS SANS FRONTIERES est une ONG PRIVEE !

L’HUMANITAIRE par définition est une instance provisoire, pas prévue pour durer. Il appartient au pays soutenu, au plus vite de prendre la relève, car cela appartient à son devoir régalien.

Mais pourquoi s’en prendre au humanitaires ? De les vandaliser, de les tuer ? Si ce n’est dans l’intention à peine cachée d’entretenir la déstabilisation dans le pays ? Et à quelles fins ?

Si les ONG quittent la RCA, là, le pays basculera définitivement dans l’ère du CRO-MAGNON. S’attaquer à elles c’est tout simplement se suicider. Au même titre, sous d’autres perspectives, que de s’attaquer aux casques bleus de la MINUSCA.

DDR L’ETERNELLE AMUSEMENT

Les processus DDR ou DDRR n’ont jamais fonctionné en RCA, et ceci, en temps moins hostiles qu’actuellement. Au nom de quoi cela fonctionnera-t’il maintenant par miracle ?

Bien évidemment, Faustin TOUADERA y a tout intérêt. Obligation de justifier sa présence indue au pouvoir. Mais, comme pour n’importe qu’elle négociation tendue, ceci se prépare en amont. Et ce n’est pas le cas.

Ali Darassa, par décret de Michel Djotodia a toujours pouvoir sur certaines régions en RCA, décret toujours non abrogé. SIDIKI des ‘3R’, crie à qui veut l’entendre que TOUADERA lui avait donné le feu vert pour faire ce qu’il voulait.  TOUADERA n’a jamais démenti cela.

Le DDR ou DDRR ne fonctionnera pas, cela n’a jamais marché NULLE PART !

Aussi, chers compatriotes, on va être cru, et vous parler clairement :

CES GENS SE FOUTENT DE VOTRE GUEULE !

Imagine your best photo ever
To Top