unicefpub
Région

REPORTAGE/En dépit de l’auto-satisfaction de la MINUSCA, dans la OUAKA ? c’est de pire en pire

Eve Malonga

BAMBARI (LNC) — La MINUSCA ne cesse de bomber le torse à longueur de communiqués, avec son slogan “Bambari, ville sans armes”, ce qui n’est que partiellement vrai; car c’est oublier la situation humanitaire catastrophique dans cette ville, et sécuritaire, et autour de Bambari, et plus largement dans la Ouaka, toujours en prise avec les razzias des groupes rebelles.

Le Sanitaire et l’humanitaire à Bambari, c’est le centre de santé alternatif, basé au centre administratif de la ville, qui a été mis en place en février 2016 par l’ONG américaine International Medical Corps (IMC), et qui offre des soins gratuits.

Le soit disant retour de l’autorité de l’état à Bambari n’est qu’une simple vue de l’esprit. Avec 60.000 déplacés internes répartis vaille que vaille dans 9 camps, et une famine qui commence à s’installer, où est l’Etat centrafricain dans cette galère sorti des habituels discours sans suite ?

LA OUAKA SOUS HAUTE TENSION

Depuis le début de ce mois, des Peuhls, armés par l’UPC de DARASSA, par des expéditions punitives, attaquent et tuent dans des communautés ciblées, comme les Rounga, et les personnes de confession chrétienne et musulmane confondues. Ils ont récemment investi les commune de la Haute-Baïdou et de Danga-Gboudou, et ont installé quatre bases dans des villages de la zone, aux dires de certains locaux. A Tabara (Danga-Gboudou), Koutchou (Haute-Baïdou)  Boyo (Haute-Baïdou) et Bangui-Banda (Haute-Baïdou) dans un rayon de 80 km.

Cependant, les éleveurs peuhls des régions de la Ouaka, de la Haute Kotto de la Mambéré ou de la Nana-Gribizi, ne se reconnaissent pas dans ceux des leurs qui ont pris les armes, et demandent aux groupes armés de ne pas les confondre, eux, des civils pacifiques bergers, avec ceux porteurs d’armes. Et ils ajoutent que ces groupes armés ont fait main basse sur leurs troupeaux, du PK18 de Bambari jusqu’à IPPY, à NDASSIMA jusqu’à MBRES et KAGA-BANDORO.

In English

© Mars 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top