unicefpub
Société

Centrafrique : Les déplacés d’Ippy, dans la désespérance à Bangui

Lingyun Xu Wan

BANGUI [LNC] – Bangui qui s’amuse au milieu des immondices, et qui se moque des provinciaux désespérés. Les déplacés des provinces affluent dans la capitale. Un douloureux rappel à la réalité, cas de ceux d’IPPY.

Des désespérés, victimes de la crise sécuritaire dans les provinces centrafricaines, courageusement, et faute de mieux, pensent trouver un salut provisoire à Bangui, après de longs voyages périlleux pour atteindre la capitale. De Bambari, de Bria, de Kaga-Bandoro et d’ailleurs. Cas ici de ceux d’IPPY.

Ils sont une centaine à avoir tenté l’aventure, de tout abandonner à IPPY, leur ville, pour se retrouver clochardisés à Bangui, au quartier Ramandji, dans le 3ème arrondissement, dans des conditions existentielles épouvantables. Leurs cris de détresse au gouvernement et aux humanitaires restent vains, ils sont seuls, livrés à eux-mêmes, ce qu’illustre bien Haroun Mahamat le chef de ce quartier :

“Le problème auquel nous faisons face à est celui de ces familles qui ont dû fuir Ippy, et venir ici pour vivre dans des conditions très difficiles, sans maisons ni nourriture. Des gens sont obligées de dormir à ciel ouvert, nous n’avons pas d’aide pour les aider. Il y a des femmes et des enfants qui ne vont pas à l’école,  c’est très triste. Nous demandons l’aide du gouvernement.”

English version

© Mars 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top