unicefpub
Justice

Centrafrique : Quête de synergie pour les trois organisations des Droits de l’Homme

T.T

BANGUI [LNC] – Sur financement de l’Union européenne, un siège commun à Bangui pour la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme (LCDH), la Fédération internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et l’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme (OCDH), c’est désormais chose faite. Fait voulu, dans un souci de meilleure coordination entre ces entités, et surtout d’efficacité, en attendant l’effectivité de la Cour Pénale Spéciale.

Ceci entre dans le cadre du projet de lutte contre l’impunité, entrant lui-même dans le cadre plus élargi du projet “RESEJEP” ou Réhabilitation des Secteurs de la Justice et de la Police, doté à hauteur de 15 millions d’euros, soit environ 10 milliards de F CFA par l’Union Européenne.

Joseph Bindoumi, le président de la LCDH  explique :

“Depuis que la République centrafricaine connait des violences, beaucoup d’organisations de défense des droits de l’homme ont documentées sur les crimes qui ont été commis, ont rencontré des victimes. Et nos organisations nationales n’ayant pas beaucoup de moyens, nous avons fait appel à notre partenaire qui est la Fédération internationale des ligues des Droits de l’homme (FIDH) pour venir nous aider.

Nous avons pensé qu’il fallait que nos trois organisations, la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme (LCDH), la Fédération internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et l’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme (OCDH) aient un bureau commun. Nous avons obtenu le financement de l’union européenne, ce qui nous a permis aujourd’hui d’avoir ce siège.

D’ajouter sur le rôle de cette entité conjointe : “Un seul bureau, une seule administration, en vue de gérer ensemble les dossiers susceptibles d’être transmis à la cour pénale spéciale (CPS), ainsi que ceux destinés aux autres juridictions nationales.”

English version

© Mars 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top