unicefpub
Société

Centrafrique : L’armée, dans le processus de la parité hommes-femmes

Fernando Cancio

BANGUI (LNC) — La journée internationale de la femme DU 8 MARS, une source d’inspiration pour les cadres de l’armée centrafricaine, et plus encore pour son ministre Joseph Yakété, ayant pris à cœur la mise en lumière de la femme dans la société centrafricaine, très rétrograde en la matière dans les faits.

C‘est en la salle de conférence du ministère de la Défense, qu’un atelier de formation et de sensibilisation sur le genre et la parité, s’est tenu ce Mardi 7 mars. Avec pour objectif, le principe de la  parité entre les sexes, devant être vulgarisé au sein des forces armées.

Joseph Yakété : “Ce n’est que justice rendue aux femmes qui ont été souvent marginalisées. Cela ne concerne pas seulement l’armée, on le voit dans toute la société dans son ensemble, que la femme a toujours été reléguée au second plan, et assignées à des tâches que je peux considérer pour la plupart d’entre elles comme des tâches subalternes. Et là, au sein de l’armée, nous voulons corriger, et cela sur instruction du chef suprême des armées, le président de la république, le professeur Faustin Archange Touadera, qui pense que la place de la femme au sein de l’armée est prépondérante, et qu’il va falloir s’y pencher sérieusement, de sorte que nous puissions atteindre l’égalité, au sens vraiment démocratique du terme, et que les femmes puissent occuper aussi au sein de l’armée les places qu’elles méritent. Et cela va des hommes de rang, ou bien des femmes de rang, on peut en parler maintenant, jusqu’aux officiers, sous officiers et même aux officiers supérieurs.”

English version

© Mars 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top