unicefpub
National

Centrafrique : MINUSCA et Pouvoir centrafricain, une mutuelle détestation

Gilles Deleuze

BANGUI [LNC] – Les rapports entre la MINUSCA et le pouvoir de Faustin TOUADERA n’ont jamais baigné dans la franche camaraderie. La MINUSCA dirigeant de fait une RCA sous sa tutelle, prend rarement la peine d’informer le pouvoir de Bangui – qu’elle méprise cordialement –  de ses initiatives. L’affaire narrée ci-dessous en est une parfaite illustration.

Le 18 février dernier, deux conteneurs remplis d’armes diverses au Port Amont à Bangui étaient signalés par les services des douanes à l’OCRB (Police).

Blocage immédiat de la zone par la Police, et accès interdit à qui que ce soit, Presse incluse, avant d’en savoir plus dessus. L’affaire sera gardée secrète pendant une quinzaine de jours, le temps pour les commanditaires de s’expliquer.

Et les commanditaires de ce lot, c’était tout simplement la MINUSCA et non comme le pensait la Police à juste titre, “encore une action d’une bande armée.” Ce qui aurait été assez osé !

Problème, dans un mépris consommé des autorités centrafricaines, la MINUSCA n’avait absolumentps jugé ni utile, ni nécessaire, de les informer sur la nature du contenu de ses colis arrivés en zone de Douane.

Si comme à son habitude le Palais a préféré raser les murs sur cette affaire, il n’en fut pas du tout le cas au ministère de l’intérieur, qui exigeait des explications officielles de la MINUSCA que cette dernière ne pouvait fournir.

Quinze jours de blocage et de tension, pour aboutir à ce communiqué commun des parties, d’une hypocrisie cristalline, excluant le ministère de l’intérieur, une espèce de cotte mal taillée.

MINUSCA et Pouvoir centrafricain, contraints de cohabiter ensemble, même si la détestation mutuelle est sensible.

Au moins le divorce latent est consommé !

English version

© Mars 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top