unicefpub
Analyses

TEMPERATURE/Le Centrafrique, c’est Bangui, et encore….

Aline M’Pangba-Yamara

PARIS (LNC) Tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute ! disait Jean de la Fontaine, parodiant le fabuliste Grec Esope dont il avait samplé toutes les histoires pour les signer de son nom, afin d’entrer dans une légende factice pour gogos. Mais ceci est une autre histoire. En Afrique, le flatteur éhonté se dit “GRIOT”, et en RCA, “celui qui l’écoute” c’est Faustin TOUADERA, dit la TORTUE, et aussi, dit par nous LE ROI FAINEANT !

Dès 1659, dans son Epitaphe, Monseigneur DE LA FONTAINE déclarait qu’il avait fait deux parts dans sa vie : « L’une à dormir, et l’autre à ne rien faire »,  ceci collerait parfaitement de nos jours à l’actuel président centrafricain Faustin-Archange TOUADERA (bien citer tous les prénoms, les centrafricains adorent ça !).

Une vie à dormir avec ses femmes et autres maîtresses à demeure, et une autre à ne rien faire, enfin si, quant il ne brasse pas du vent dans ses discours, il s’approprie, à l’égal du démagogue-populiste Cardinal Dieudonné Nzapalainga, les dons et autres aumônes internationales fait la RCA pour faire croire au peuple qu’il agit. Ses thuriféraires n’ont pas raté cela :

“Le président est formidable, il donne de l’argent à tout le monde.”

LA PIRE CRISE CENTRAFRICAINE DE TOUS LES TEMPS

Un an quasi pile après sa prise de pouvoir de haute lutte, à coups de trucages électoraux, d’urnes bourrées par avance et de bureaux de vote fictifs, le tout avec la complicité tacite et active de la communauté internationale, qui tel le Dahut, personne ne sait à quoi elle ressemble, voici son Excellence Faustin Archange TOUADERA, devenu Président de la république.

Problème, le monsieur n’est toujours pas entré dans le costume de président.  Des ânes ne deviennent pas des chevaux de course, et un DEUX ne sera jamais un PREMIER.

Quelle différence a-t’il faite en un an de magistrature ?

L’argument éculé du “Nous n’avons pas les fonds pour faire des réformes” ne tient pas. Des avancées juridiques fondamentales en Centrafrique, pour ne serait-ce que la sortir de sa mentalité rétrograde et moyennageuse pouvaient être menées, c’est gratuit, et les sujets ne manquent pas :

  • Suppression des barrières “légales” empêchant les citoyens de circuler librement dans le pays
  • Suppression de la polygamie, instrumentalisant la femme, et s’opposant au principe de l’égalité des sexes – OOPS, impossible, le président est lui-même polygame.
  • Suppression de la loi à la Torquemada, du délit de sorcellerie, digne des années sombres du moyen âge chrétien des sorcières que l’on brûlait vives. Un fait IMPROUVABLE devant un tribunal sérieux, se fondant sur des preuves concrètes, et non sous influence de pratiques coutumières séculaires dépassées.
  • Suppression de la pléthore d’oisifs, dits ministres conseillers, n’étant que de la pollution et un gouvernement bis.
  • Décentralisation de nombre d’activité étatiques en province
  • Création de ligues sportives nationales, et non plus la “Ligue de Bangui” – Une démonstration si était, que la RCA dans la tête des politiciens successifs ne se limite qu’à Bangui. On parle de “FAUVES DU BASOUBANGUI” ? Quels fauves ? Certainement pas nationaux, c’est dans le nom : les “FAUVES DU BAS-OUBANGUI” et pas de CENTRAFRIQUE.
  • Règlementation du système scolaire et pédagogique, en imposant des programmes scolaires nationaux, impérativement imposés aux écoles privées et anarchiques. LE NIVEAU DE L’ENSEIGNEMENT EN CENTRAFRIQUE EST LE PLUS NUL DE LA PLANETE. Même un soit disant Docteur ES ce que l’on veut, sorti de l’université de Bangui, est inapte au minimal de la sémantique et de l’orthographie. Niveau intellectuel et culturel, 3ème de collège, et encore. Il suffit pour cela d’écouter nos ministres ‘discourirent’, pour mesurer le niveau de la catastrophe, et cela, même quand ils s’expriment en Sangö.
  • Intégration et structuration de l’économie informelle, comme au Togo, qui pourtant domine 70% de l’économie en RCA. Le problème est que pour Touadera, tout ceci est du chinois.

Juste là, quelques exemples de réformes à faire, qui ne coûtent pas de l’argent. Mais qui, pouvaient donner une marque au mandat d’un chef de l’état. Tout cela est à des années lumières du cortex de Touadera.

Jean Bedel BOKASSA n’est pas entré dan l’histoire ce pays pour ses frasques, ses crimes et sa mégalomanie, ceci, c’est la démagogie occidentale avec ses raccourcis habituels, racistes, idiots et faciles, mais pour son côté BATISSEUR DU CENTRAFRIQUE. Université, Nouveaux quartiers comme Benz-Vï, routes goudronnées, électrification, de l’eau potable, système scolaire de niveau, bourses payées aux étudiants, des FACA solides et effectifs, etc, etc…. Bokassa lui ne faisait pas creuser des puits comme la SODECA, il apportait l’eau courante dans les foyers. Et de délestages sous son règne ? JAMAIS !

Qui a fait mieux depuis BOKASSA ? Touadera n’est pas BOKASSA, et ne le sera JAMAIS.

BANGUI BANGUI

Etrangement en Sangö, le mot BANGUI veut dire aussi chanvre, la fumette quoi !

BANGUI est une fumée, une taf que l’on expulse de son nez, une ILLUSION !

Cela ne saurait être une capitale, puisqu’elle vit en autarcie, si ce n’est en autisme. Elle n’est capitale de RIEN DU TOUT.

Là bas, tout ce qui n’est pas BANGUI, c’est déjà l’étranger, la province, l’inconnu.

Que dans la Basse Kotto, actuellement, comme le rapporte le correspondant local de LNC, sa population pleure, se plaint, et crie à son abandon par le pouvoir aux mains des fantaisies criminelles des groupes armés, que les routes y sont plus que dégradées, que depuis des mois, les réseaux téléphoniques sont coupés; est cela qui va empêcher TOUADERA de dormir sur ses deux oreilles, ou plutôt sur/dans ses femmes ?

Plus ça va, et moins ça va, le domaine de compétence du président se rétrécit chaque jour de plus en plus, n’en déplaise à ses habituels lécheurs de ses souliers, bientôt, il ne sera plus que le président du Palais de la RENAISSANCE.

Docteur, le problème est bien dans la tête non ?

English version

© Mars 2017 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top