unicefpub
Analyses

TEMPERATURE/Majorité présidentielle, quelle majorité présidentielle ?

Aline M’Pangba-Yamara

PARIS (LNC) – Alexandre N’Guendet sonnait le tocsin Samedi lors du Conseil politique de son parti le RPR, en parlant d’une majorité présidentielle derrière Touadera en dysfonctionnement. Mais de quoi parlait-il ? Il n’existe pas de Majorité présidentielle, pour la bonne raison qu’elle n’a jamais été mise en place.

Quand Faustin TOUADERA lançait sa candidature pour l’élection présidentielle, il était officiellement seul, s’y aventurant en candidat indépendant.

Depuis, mis au pouvoir, il est touchant de voir combien tout un tas d’énergumènes faire référence à une coalition politique de soutien derrière lui. 

Si N’Guendet parlait de chienlit, au MLPC, Martin Ziguélé d’y faire écho en déclarant qu’une restructuration était nécessaire, tandis qu’au KNK, Bertin BEA, qui a dû oublier déjà que son parti soutenait Dologuélé, de rebondir dans le genre : “Il faut réorganiser la majorité présidentielle.”

QUEL EST DONC CE FANTÔME INVISIBLE DE MAJORITE PRESIDENTIELLE ?

L’on se souvient uniquement d’une espèce de sorte de plateforme politique improvisée et intéressée, mise en place par des candidats battus à la première phase de la présidentielle, afin de soutenir Touadera contre Dologuélé au second tour. Il n’a jamais été question d’un club dit : “Majorité présidentielle”,  mais d’une simple connivence circonstancielle.

Parce que si ce fut, de quoi est-elle composée ? Comme disait Staline en parlant du Pape : Combien de divisions ? Quels sont les partis qui la composent, et plus encore quand fut-elle instituée ? Quelle déclaration officielle commune de ces membres fut diffusée pour en informer le public ? Quel est son contenu en propositions politiques ?

Rien de tout cela, cette pseudo majorité présidentielle n’est que du vent,  une illusion de politiciens “chercher à manger”, alléchés par les espérances de mannes internationales qui pourraient arroser le pays, et conséquemment assurer leur bien être et confort personnel.

Côté URCA de Dologuélé, on rigole. Un cacique de déclarer à LNC: “Pour pouvoir exister et bouffer ils inventeraient n’importe quoi !”

Cette Majorité présidentielle n’existe pas, elle reste encore à inventer.

English version:

© Janvier 2016 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top