unicefpub
Analyses

Centrafrique : Budget, un mieux financier selon le ministre des finances, mais du trompe l’oeil !

Fanta Biderman-Kinguemat

BANGUI (LNC) – Lors hier des voeux du personnel du ministère des finances à leur ministre Henri-Marie Dondra, des chiffres fondés sur des espoirs ont abondé dans des projections très optimistes.

Une fois de plus, et ce manière récurrente depuis des décennies, le budget national centrafricain pour 2017 sera déficitaire, et les années de guerre civile n’en sont pas nécessairement l’explication principale.

210 milliards de F CFA (220 millions d’euros) en projection pour 2017, cela reste extrêmement modeste, voire même carrément ridicule, si on le compare à celui du voisin camerounais pour 2017, s’élevant à plus de 4.300,8 milliards de F CFA (plus de 6 milliards d’euros). C’est le jour et la nuit.

Et bien qu’ayant taillé dans tous les budgets régaliens (Santé, Education, gel des salaires des fonctionnaires etc….) ce budget officiellement présente un déficit de plus de 33 milliards. Sans prise en compte des capacités de remboursement des déficits cumulés du passé (dettes publiques, arriérés des salaires du personnel du public etc..).

100 milliards de F CFA espérés en recettes ? Ce serait déjà 75% de ce montant qui serait absorbé par les salaires et pensions, si l’état payait ses salariés et ses retraités. Ce qui laisserait peu pour le reste.

A partir de là, c’est un jeu de trompe l’oeil.

DES SOUTIENS INTERNATIONAUX SOUS CONDITIONS

Les habituels partenaires du Centrafrique l’assistent à hauteur de 80% de ses besoins, ce sont (avec des chiffres de 2015), le FMI : 11, 5 Mrd FCFA , la France : 7, 9 Mrd FCFA, la  Banque Mondiale : 3,8 Mrd FCFA, l’Union Européenne : 11,2 Mrd FCFA, la BAD : 6, 2 Mrd FCFA, et ponctuellement le Congo Brazza : 1 Mrd FCFA en 2016 comme en 2015.

Néanmoins, ceci ne va pas sans des contraintes. Les finances publiques centrafricaines sont en quelque sorte sous curatelle des bailleurs de fonds (lui fournissant un total d’environ 160 Mrd FCFA), qui dans un comité de contrôle de trésorerie, se réunit tous les mois à Bangui avec la partie centrafricaine.

English version:

© Janvier 2016 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top