unicefpub
Analyses

ANALYSE/La colonisation française mode d’emploi

Par Magloire LAMINE

BOSTON (LNC) – Si l’on fait un grand bond en arrière, l’on se rend compte qu’à toutes les époques, les puissants s’ingéniaient toujours à soumettre par la force les plus faibles qu’eux, et avec toujours après coup de pseudo-justifications humanitaires à la con.

Notre sujet ne va pas si loin, s’en tenant uniquement à la colonisation française en Afrique noire en quelques points.

1- La colonisation, c’est quelqu’un qui vient chez toi, s’empare, et de ta maison, et de tes biens et de ta famille, pour décider que désormais, tout cela est à lui, et que surtout, tu vas travailler pour lui gratuitement, et même mourir gratuitement pour lui, pour des guerres loin là bas qui ne te concernent pas.

2- Quand tu résistes, soit elle te tue immédiatement, soit, pour les hésitants et les lâches, et plus globalement le peuple ignorant, elle se sert de leur besoin naturel de transcendance, comprendre, cette pulsion humaine pour calmer ses angoisses existentielles, de croire à quelque chose qui les dépasse. Et à ce jeu là, les Pères blancs catholiques seront les fers de lance de la colonisation coloniale. Catholicisme forcé, c’était le fusil ou le goupillon. Et en RCA, c’est du gratiné, les centrafricains mettent dieu dans n’importe quoi !

3- L’économie extractive, qu’est-ce que c’est ? La France n’a aucune richesse naturelle, encore moins de pétrole et autres produits issus de la terre pour se perdurer. A partir de là, les colonies qui en abondent vont lui servir de ressources naturelles et gratuites.

4- Faire perdurer l’exploitation. A la fin des années 50, De Gaulle faisait face à des insurrections en Algérie, avec le FLN. La manne pétrolifère gratuite était en danger. De Gaulle n’a pas donné l’indépendance – factice en passant- aux pays africains pour leur bien, mais par simple calcul et réalisme politique. Car l’idée derrière, était de toujours garder la main.

5- Indépendance cha cha cha ! Tous les rares leaders africains intellectualisés de l’époque pouvaient passer du statut de l’indigénat, à celui de français, à condition de garder leurs pays dans le giron colonial, avec garantie du soutien de la mère patrie, pour leur bien être personnel. Et jusqu’à ce jour, tous les pseudo-politiciens francophones sont avant tout des français, de Senghor à Touadera. La notion de nationalité de source n’est que pure spéculation. La preuve, dès que cela sent le roussi, ils ont tous le réflexe de fuir en France. En quoi ces gens là sont-elles des patriotes ?

6- Conforter le Business – Depuis 1960, rien en Francophonie africaine ne peut se décider sans l’aval de la France. Aucun coup d’état ne peut réussir sans l’accord de la France, et plus proche de nous là, qui a mis Touadera au pouvoir, si ce n’est la FRANCE ? Et encore avant, Bokassa, Dacko, Patassé, Bozizé, et même Djotodia, tous, ont été mis au pouvoir par la France  en tant qu’hommes de paille.

7- Une monnaies de contrôle, le FRANC DES COLONIES D’AFRIQUE ou CFA. Personne ne comprendra jamais à quel point les africains sont stupides à maintenir cette monnaie de singe, l’instrument absolu pour leur soumission. Ali Bongo le gabonais, dans un bêtise consommée, de déclarer : “Quitter le CFA pour aller où ?” Autant dire à quel point ce garçon est perdu. C’est juste oublier que les pays CFA ne peuvent rien faire monétairement parlant, en import ni en export sans l’aval du Trésor français. En plus, la France détient par obligation, près de 67% des richesses monétaires des pays CFA. Cela veut dire quoi concrètement ? Que jamais, mais au grand jamais, les pays CFA ne se développeront.

UN EURO DE DON DE LA FRANCE A LA FRANCOPHONIE CFA, C’EST UN RATIO DE 3 EURO EN RETOUR POUR ELLE. PLUS VOUS AIDEZ UN PAYS PAUVRE, ET PLUS IL DEPEND DE VOUS, LE RENDANT DISPONIBLE POUR TOUTES VOS VILENIES. ET LA, LA RCA DEPENDANT A 100% DE L’AIDE INTERNATIONALE, C’EST DU TOUT CADEAU.

La France n’aide pas l’Afrique, elle la maintient fermement en état de survie minimale et de dépendance, pas plus, pour encore mieux l’exploiter. Seuls des débiles sans cervelle peuvent croire autre chose que cela. La mission principale de la SANGARIS en RCA, c’était quoi ? Juste faire l’expertise de nos richesses , le reste apparent, c’était de la distraction.

Ce n’est pas l’Afrique qui a besoin de la FRANCE, mais exactement l’inverse. Si tous les africains désertaient la France, selon le vœu de Marine LE PEN, et que les pays africains cessaient de se faire induement exploiter, le PIB de ce pays chuterait de 40%, ET OUI !!!

© Janvier 2016 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top