unicefpub
Afrique

Cote d’Ivoire : Après les législatives, Catherine Samba-Panza pour l’Union Africaine fait des recommandations

Fernando Cancio

ABIDJAN (LNC) – Catherine Samba Panza, ex-présidente de la Transition de la République de centrafricaine, dirigeant la Mission d’observation électorale de l’Union Africaine (MOEUA), rencontrait Lundi dernier le président Alassane Ouattara pour une sorte de debriefing, après les élections législatives de Dimanche.

Et c’est hier que devant la presse, elle a fait le point, au nom de la MOEUA.

En dépit des incidents qui ont émaillé le scrutin dans certaines localités de Côte d’Ivoire, la Mission était satisfaite du bon déroulement des élections.
Cependant elle a déploré l’utilisation de moyens de l’Etat par certains candidats pour leurs propres comptes, notamment ceux du RHDP, et souhaite la reprise du dialogue entre le pouvoir et l’opposition.
La mission a recommandé au Gouvernement ivoirien de ‘prendre les mesures nécessaires pour limiter le recours aux ressources de l’Etat pour des besoins partisans, en vue de renforcer l’égalité des chances, de prendre des initiatives nécessaires pour dynamiser le dialogue.’

DES RECOMMANDATIONS

Après avoir qualifié la tenue de ce scrutin législatif ivoirien de ‘maîtrisé’ et  de ‘décisif’, dans le processus de ‘consolidation’ de la démocratie en Côte d’Ivoire, elle s’est tout de même permise quelques remarques, notant à regret ‘un manque d’affluence et l’absence de files d’attente devant les bureaux et lieux de vote pendant le déroulement du scrutin’,  en relevant ”une moyenne de 55 votants par bureau de vote’ visité.

Selon Samba-Panza, l’organisation de ces élections ‘apaisées’ est la ‘victoire du peuple ivoirien, de sa classe politique et de toutes les parties prenantes’ au processus électoral.
Elle recommande parmi autres choses, au gouvernement de ‘prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre du principe de la parité consacré par la Constitution pour mettre en œuvre des dispositions constitutionnelles, prendre des initiatives pour dynamiser le dialogue entre les différentes parties prenantes au processus électoral’ […] de ‘Soutenir les efforts des organisations de la société civile et des formations politiques visant à inciter les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales en vue d’accroître la participation aux scrutins et prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter le recours aux ressources de l’Etat pour des besoins partisans en vue de renforcer l’égalité des chances ‘. 
S’adressant à la société civile, elle lui a suggérée de ‘poursuivre les efforts déjà entrepris pour promouvoir la participation citoyenne au processus électoral, faire le plaidoyer pour la mise en œuvre effective du principe de parité à l’Assemblée nationale, tel que, consacré par la Constitution’.

English version:

© Décembre 2016 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top