unicefpub
Justice

JUSTICE : GERVAIS LAKOSSO et MARCEL MOKWAPI EN GARDE A VUE, UNE AFFAIRE D’ETAT ?

Eve Malonga

BANGUI (LNC) – Les deux meneurs de la journée “Bangui ville morte” sous les verrous, une affaire mettant en évidence le processus d’une justice centrafricaine à deux poids deux mesures; Etant donné que sur d’autres affaires, notamment les crimes de masse dans le pays, et même à Bangui, aucune enquête n’as jamais été ouverte. La promptitude soudaine de la justice à agir là aussi vite pose question.

Embastillés manu militari depuis la fin d’après midi d’hier à la prison du camp DE ROUX, les deux leaders du Groupe de Travail de la Société Civile (GSTC), organisateurs de la journée “BANGUI VILLE MORTE” du 24 octobre dernier et ayant causé la mort de 6 personnes, tuées par la garde rapprochée de Parfait Onyanga Anyanga, et fait 14 blessés, dont 5 casques bleus; sont au centre d’un nouvelle polémique à BANGUI.

Selon Bruno GBIEGBA, l’avocat de Gervais Lakosso : “Les causes de ces arrestations sont non seulement floues, mais infondées. Et ils n’ont même pas été présentés devant le procureur.”

Ajoutant que : “Ils sont accusés d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat. C’est grave, car il n’y a aucune preuve de cela. Et ce ne sont pas à eux de prouver leurs innocences, mais au Parquet d’apporter les preuves concrètes et tangibles de ces accusations.”

Du côté du Parquet, des voix ne se cachent pas pour parler de fortes pressions venues du pouvoir en place sur le procureur, le Pouvoir lui-même, dit-on, sous la pression du chef de la MINUSCA Parfait Onyanga Anyanga, qui selon un greffier en OFF de déclarer : “Il VEUT LES TETES DE LAKOSSO ET DE MOKWAPI.”

English version: http://wp.me/p3NvjZ-15q

© Novembre 2016 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top