unicefpub
Dossier

ENQUETE EXCLUSIVE : QUI AVAIT FAIT UN CARNAGE A FATIMA (BANGUI) EN MARS 2014 ?

Le climat à l’époque était délétère, la sécurité volatile, Bangui sous tension, coupée en deux, en cette fin de mois de Mars 2014, et “l’enclave musulmane” du KAM5 isolée par les Anti-Balaka, comme le ghetto de Varsovie en 1940 par les nazis.

UN LOURD BILAN

En acte de représailles contre la destruction de la mosquée du quartier de LAKOUANGA un peu plus tôt par des Anti-Balaka et assimilés, une vengeance terrible va faire un carnage.
Des individus venus du PK5 entre dans l’église Notre-Dame de FATIMA et tirent sur la foule. l’abbé Paul-Emile NZALE sera une des nombreuses victimes.

Un peu plus tard, dans la nuit de ce 28 mars, il est 23h30, toujours à FATIMA, quand une personne arrive, et jette une grenade sur une famille qui assistait à une cérémonie funéraire; tuant 11 personnes, dont un bébé et une femme enceinte, et causant 13 blessés.

L’IDENTITE DE CET INDIVIDU EST CONNUE

Comme souvent à Bangui, quand une enquête judiciaire est ouverte, quand elle est ouverte, cela n’aboutit rarement. La Police n’a jamais su qui était ce criminel – ou le fit croire, et pourtant, le ministère actuel de l’intérieur le connaît bien, y compris son chef JS Bokassa.

Il s’agit d’un des chefs d’auto-défense du PK5, pris récemment dans une fusillade au PK5 entre bandes rivales locales.

Ce chef de guerre avait programmé l’attaque de l’église Notre-Dame de FATIMA et lui-même avait lancé cette grenade sur une famille endeuillée.

Maintenant, dans un souci de paix civile, LNC ne peut en aucun cas citer son nom, car à se douter qu’il serait immédiatement massacré. Néanmoins, nous savons qui c’est !

La question récurrente, pourquoi les autorités policières et judiciaires qui savaient, n’ont jusque là jamais jugé utile de l’appréhender ?

LNC

English version:

© Novembre 2016 – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top