unicefpub
Documents

Centrafrique : Des peuls victimes expiatoires du complot meurtrier contre Mombeka

Eve Malonga

eve-malongaBANGUI (LNC) – “Hard to know” comme le disent les anglo-saxons, signifiant, “Difficile de savoir”. Car saura-t’on un jou combien de personnes ont été assassinés dans cetre affaire dire de la “crise du PK5” ? Mais une chose est certaine, les chiffres prétenduement officiels de la MINUSCA sont inexactes. Leurs enquêteurs ne sont pas allés partout pour vérifier.

Ce jeune musulman, Massacré du côté de  l’hôpital de Castors et dont le corps à été affreusement mutilé, qui en parle ? Comptabilisé par la MINUSCA ? Même pas.

TEMOIGNAGE

La SEGA, ou en résumé, les abattoirs de Bangui aux abords du fleuve Oubangui, reçoit de nombreux bergers peuls, charriant leur bétail. Endroit facile donc pour en trouver et les assassiner. Ce qui est arrivé en marge du crime perpétré au PK5.

Un rescapé, témoin oculaire de ce qui s’est passé à cet endroit raconte.

Caché dans des buissons, il a vu qu’au moins 5 bergers comme lui ont été saisis pour être mis à l’écart des regards par des individus en civil, mais qu’il a aisément reconnus comme des Anti-Balaka. Ils ont commencé par torturer longuement les suppliciés à coups de bâton et de machette. Ils criaient de souffrance, mais sans espoir d’être sauvés. Et à la fin, ils ont été découpés vivants jusqu’à leur dernier souffle.

Une fois les massacres achevés, les bourreaux ont emporté les corps, ainsi que des bœufs vers une destination inconnue.

English version:

Octobre 2016 LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top