unicefpub
Interview

Centrafrique : «une bonne partie du territoire toujours sous contrôle de groupes armés» + [Audio]

Paul-Simon Handy

Par Jean-Jacques Louarn | RFI partenaire LNC

En juillet 2016, le mandat de la Minusca, la mission de l’ONU en République centrafricaine, a été prolongé jusqu’au 15 novembre 2017 avec le même niveau d’effectifs – soit près de 13 000 soldats et policiers – prenant ainsi le relais de l’opération militaire française Sangaris. Comment se porte la Centrafrique ? Les groupes armés sévissent-ils toujours ? Le désarmement des ex-rébellions a-t-il commencé ? Pour en parler, Paul-Simon Handy, un des experts mandatés par l’ONU répond aux questions de RFI.

« Malgré la montée en puissance de la Minusca, qui adopte une position beaucoup plus robuste, une bonne partie du territoire centrafricain est toujours sous le contrôle de groupes armés. C’est particulièrement le cas dans l’est et dans le nord du pays où les différentes factions de l’ex-Seleka contrôlent des pans entiers du territoire et essaient d’installer une administration parallèle. »

Imagine your best photo ever
To Top