FAITES UN DON A OCHA RCA
Actualités

France : Paris peut-il encore enterrer les nouvelles accusations de viols d’enfants en RCA par des SANGARIS ?

Gilles Deleuze

GILLES DELEUZEBANGUI (LNC) – L’ONU se déciderait-elle enfin à faire l’éclairage sur les accusations de viols (connues) par des soldats français de la Sangaris en RCA ? Cela semble en prendre le chemin, comme depuis mercredi dernier, le Haut commissariat aux Droits de l’Homme des Nations unies (HCDH) a nommément citer les soldats français et gabonais comme étant des violeurs potentiels de mineur(e)s.

touaderafaustin6

L’investiture de Faustin Touadera à Bangui le 30 mars dernier ? Formidable ! Tout le monde a fait dans l’hypocrisie de l’oubli des réalités. On s’aime, tout va bien.

Le nouveau président de la Centrafrique, en habile politicien a fait dans son discours d’investiture dans le consensuel – ne heurter personne, surtout pas les bailleurs de fonds du pays. Bien évidemment, il a soigneusement éviter de parler de cet énorme scandale à rebondissement que sont les accusations de viols de mineurs en Centrafrique par les forces internationales, dont celle française de la SANGARIS.

Ni Jean-marc Ayrault le nouveau ministre français des affaires étrangères, ni encore moins Jean-Yves Le Drian, dit le ministre de la défense à mi-temps, présents à Bangui n’ont évoqué le sujet; ni encore moins Hervé Ladsous, présent à Bangui également – français – et surtout Secrétaire adjoint de l’ONU, qui lui, avait déjà bloqué au sein de l’ONU, toute espèce de dénonciation des soldats français soupçonnés de viols en RCA.

150503-le-drian-sangaris

SAME PLAYERS SHOOT AGAIN

Les autorités françaises dès Mercredi avaient reçu un courrier du Haut commissariat aux Droits de l’Homme des Nations unies (HCDH) faisant état de nouvelles allégations d’abus sexuels commis par des soldats français en Centrafrique.

Au moins une centaine de cas non encore cités par la presse y sont dénoncés.

Le ministère de la Défense à Paris a dit ce Vendredi avoir immédiatement fait suivre le dossier à la justice française.

“Les autorités françaises ont transmis à la justice française le courrier adressé par le HCDH dès mercredi 30 mars, jour où il a été reçu à Paris. [..] Il reviendra à la justice française de décider si les éléments transmis par les Nations unies sont suffisamment précis pour déclencher une procédure. Si les faits étaient établis, des sanctions disciplinaires exemplaires seraient prononcées, en complément de la réponse pénale, qui relève des seules autorités judiciaires. Si les faits étaient établis, des sanctions disciplinaires exemplaires seraient prononcées, en complément de la réponse pénale, qui relève des seules autorités judiciaires”, précise un communiqué de ce ministère.

Or, c’est la deuxième fois que le ministère français de la Défense publie ce type de communiqué, restant toujours sans effet. Le parquet de Paris saisi n’a jamais mené au bout ses investigations. Et malgré les faits évidents, de faire de son mieux, à savoir NE RIEN FAIRE.

Raison à cela ? Ordre venu d’en “haut” de faire traîner afin qu’avec le temps, cela soit oublié, et donc enterré.

centrafrique-592x296-1436290150

Et ce ne sera certainement sur la presse française qu’il faille compter. A part la chaîne cryptée CANAL + ayant ce Vendredi publié un reportage neutre et sans profondeur sur le sujet, les autres, l’AFP en tête font tous dans le “abonnés absents”.

Même un ancien général français à la retraite, d’avouer sa honte sous anonymat :

“Les faits sont avérés, il faut donc arrêter de mentir aux gens en étouffant ce scandale sans commune mesure. L’honneur de l’armée à défendre comme prétexte est franchement du mépris pour ces gosses en RCA, c’est de la foutaise pour couvrir des crimes. Dans le rapport de l’ONU que j’ai lu hier, il y est dit que des soldats français de Sangaris auraient forcé des jeunes filles à avoir des rapports sexuels avec des animaux en échange d’une somme d’argent, pour 8 euros je crois. Ce ne sont pas là des allégations comme ils disent en officiel.

HALLUCINANT !

Le chantage à l’argent de LADSOUS (NDLR : secrétaire général adjoint de l’ONU) est inadmissible. Non seulement nous avons pillé les richesses de ces pays à leur détriment, mais maintenant on méprise leurs enfants abusés par les nôtres venus censément les protéger. J’ai juste envie de vomir.

Vous vous rendez compte qu’un politicien, de gauche en plus comme Chevènement de trouver ça compréhensible et de ne même pas condamner ? On marche sur la tête.”

C’est l’ONG AIDS-Free World (http://www.codebluecampaign.com/press-releases/2016/3/30) qui a contraint l’ONU a ouvrir les yeux sur les actions des soldats français en RCA, dénonçant ces SANGARIS obligeant notamment trois jeunes filles en 2014 – citons : “elles avaient été déshabillées et attachées par un militaire de Sangaris à l’intérieur d’un camp et auraient été forcées d’avoir des relations sexuelles avec un chien.”

A Genève en Suisse, le Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU Zeid Ra’ad Al Hussein a qualifié jeudi ces faits de “révoltant”, déclarant “qu’aucun effort ne doit être ménagé” dans l’enquête des Nations Unies.

English version:

© Avril 2016 LNC – LAMINE MEDIA

Imagine your best photo ever
To Top