unicefpub
Région

Centrafrique : Batangafo exige le retrait immédiat de la MINUSCA

Joseph Decalo

BATANGAFO (LNC) — La population de la ville de Batangafo qui vit le martyr depuis plus d’une année et demie a manifesté son “ras le bol” avant hier, en demandant à rencontrer les autorités préfectorales pour se plaindre des violences subies.

LA MINUSCA MISE A L’INDEX

Lors de la réunion, la population de Batangafo a accusé les forces de la Minusca présentes dans la ville pour entre autres choses, “non assistance à personne en danger”.
En effet, cette semaine, plus de 700 abris ont été brûlés, et plusieurs personnes sont mortes calcinées au sein du  camp improvisé de réfugiés situé à côté de l’hôpital, et ceci “au su et au vu de la Minusca” déclare le sous préfet de Batangafo Ngozila Deo-Bafounga.
La population en a assez, prise au milieu des combats entre les Séléka et les Anti-Balaka.
“Beaucoup de morts, beaucoup de destruction, on ne veut plus de ces gens”, crie une femme en parlant des éléments de la Minusca.

“Au cours de cette réunion, les populations ont manifesté leur mécontentement contre la Minusca pour non assistance à personnes en danger. [..] Les Séléka et les Anti Balaka sont aussi mis en cause pour les troubles violents causés dans la ville. Hier encore des Séléka ont tué deux personnes pour rien.” Ajoute le Sous-Préfet.

Outre la requête de retrait des Minusca, la population de Batangafo exige aussi la délocalisation du camp des ex Séléka basé chez eux.

Read in English: http://www.lanouvellecentrafrique.org/?p=2053

.
© Novembre 2015 LNC

Imagine your best photo ever
To Top